Publicite

Côte d’Ivoire : Le service des archives de la mairie du Plateau ravagé cette nuit par un incendie, une main humaine vu le contexte ?

Cette nuit, une partie des locaux de la mairie du Plateau a été complètement ravagée par un incendie.
Publicite

Il s’agit du service des archives qui, comme son nom l’indique, se charge de la gestion, de la collecte et de la conservation des documents de cette mairie. Vu le contexte de cet incendie, de nombreuses interrogations et des soupçons sont levés de part et d’autre.

Un incendie très ciblé

Dans la nuit du mercredi à jeudi, plus précisément à 1H du matin, un violent incendie a ravagé une partie des locaux de la mairie du Plateau.

C’est précisément le service des archives qui est parti en feu. Plus rien ou presque ne resterait de ce bureau d’archivage de la cité des affaires.

Le sinistre s’est produit au moment où, ce jeudi, le nouveau Maire élu, Jacques Ehouo, doit officiellement prendre fonction. L’incendie survient surtout dans un contexte de scandale financier et de poursuite judiciaire annoncée.

En effet, un rapport d’audit publié en début de semaine révélait que Jacques Ehouo, le nouveau Maire, et son oncle Akossi Bendjo, d’ailleurs son prédécesseur, avait détourné au moins 6 milliards de Francs CFA, de 2004 à 2018, à la faveur d’un obscur contrat de gré à gré. Une plainte a même été déposée hier au procureur de la République à l’effet d’ouvrir une procédure judiciaire contre l’oncle et le neveu.

Une main humaine ?

Jacques Ehouo, dont le complice et oncle est en exil depuis août 2018 pour un autre scandale financier, aurait-il agi dans le but détruire les documents le compromettant ? C’est la thèse avancée par les partisans du pouvoir pour qui le neveu à Bendjo est un prisonnier en sursis. D’un autre côté, les sympathisants de Jacques Ehouo et les militants du PDCI-RDA accusent le Maire intérimaire Jacques Yapi, à la base du rapport d’audit contre le nouveau Maire élu. Ils le soupçonnent d’avoir provoqué un incendie pour faire disparaitre d’éventuelles traces préjudiciables avant la prise de fonction de Jacques Ehouo.

Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que cet incendie tombe tellement bien, pour l’un et l’autre, qu’il est presqu’impossible de ne pas y voir une main humaine.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1705960 : 1.63 mb
MEMORY : 1476080 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.