Publicite

Education : Covid-19/Reprise des cours, le MIDD exige le paiement d’une prime de risque de 50 000 FCFA par enseignant

Le Mouvement des Instituteurs pour la Défense de leurs Droits (MIDD) réagit aux dernières décisions du gouvernement relatif à la réouverture des écoles à l’intérieur du pays depuis le 18 mai et le 25 mai pour le Grand-Abidjan.   
Publicite

Dans une déclaration signée par son secrétaire général national Mesmin Komoé, le mouvement des enseignants fait une analyse de la situation et exige le paiement d’une prime de cinquante mille (50 000 FCFA) par mois et par enseignant, au regard des risques rencontrés dans l’exercice leurs fonctions en cette crise sanitaire liée au Covid-19.

Analysant les décisions du ministère de tutelle, le MIDD dit accueillir favorablement la mise en congé anticipé des élèves de la maternelle, car « les programmes d’activités pour ce cycle d’enseignement sont quasiment achevés ». En outre, pour les Enseignants de ce cycle, candidats aux examens pédagogiques de titularisation et qui n’avaient pas encore subi la visite de la commission de titularisation, le MIDD demande « qu’ils soient, à titre exceptionnel, déclarés définitivement admis ».

Concernant l’enseignement primaire, le MIDD dit prendre également acte de la décision de réouverture de l’enseignement primaire. Mais, « récuse la proposition du ministère en charge de l’éducation d’alterner la présence, dans les écoles, des petites classes (CPI, CP2, CE1) et des grandes classes (CE2, CM1, CM2) ».

« Cette organisation pratique des enseignements, qui ne peut convoquer les techniques pédagogiques des classes jumelées ni des classes multigrades et qui complexifiera inutilement et inefficacement la tâche du maître n’est pas appropriée », justifie-t-il.

Par contre, le MIDD propose « la rotation interne pour les effectifs au-delà de vingt-cinq (25) élèves ». Cela permet selon le mouvement, à l’enseignant « de s’occuper de ses propres élèves par demi-journée et par le système de double flux (double-vacation) de 8 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures ».

Le MIDD propose également l’allègement des programmes. Ainsi, pour les CP : Lecture, Ecriture et Mathématique ; – pour les CE et CM1 : Français, Mathématique, Eveil au milieu ; – pour le CM2 : Français, Mathématique, Eveil au milieu, EDHC.

Le MIDD demande la dotation des classes en dispositif sanitaire pour le respect des mesures barrières contre la Covid-19.

Au regard des risques liés à l’exercice leurs fonctions en cette crise sanitaire liée au Covid-19, car « tenant compte de l’exposition des enseignants aux risques (les enfants et leurs parents pouvant être des vecteurs asymptomatiques) », le MIDD « exige le paiement d’une prime de cinquante mille (50 000 FCFA) par mois par enseignant ».


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com 

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1716872 : 1.64 mb
MEMORY : 1497032 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.