Politique : 7 partis d’opposition disent non aux élections législatives du 06 mars, voici les raisons

Les avis sont partagés sur la participation de l’opposition aux prochaines élections législatives.   

Sept (7) partis et groupements politiques d’opposition, réunis en conférence de presse le mercredi 13 janvier 2021 à l’Hôtel Belle Côte de la Riviera à Abidjan, ont refusé le dialogue politique mené avec le pouvoir et leurs participations aux élections législatives du 6 mars prochain. Dans une déclaration conjointe du PIT - L’USD - LE RPCI - LE PCRCI - LC - AGIR - LE FDC ; ces partis de l’opposition disent ne pas être concernés par ces élections législatives. Aux partis et groupements politiques, ils exigent la tenue en urgence, ‘’d’une grande rencontre de clarification et de remobilisation’’.

« Les discussions engagées le lundi 21 décembre 2020 se présentent comme sans objet, puisque l’opposition avait publiquement depuis 2019, fait des propositions claires qu’elle a remises au Gouvernement. Ce sont ces propositions qui ont conduit la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, dans son arrêt du 15 juillet 2020, à donner raison à l’Ooposition, en ordonnant à l’Etat de Côte d’Ivoire de réformer en profondeur la Commission électorale », rappellent-ils.

« Comme le reconnaissent eux-mêmes les membres de l’opposition au terme de ces discussions, les résultats obtenus de cette moisson sont maigres. Il n’échappera en effet à personne que les participants de l’opposition au dialogue ont déclaré ne pas avoir signé le rapport final », clament-ils.

Poursuivant ils disent renoncer aux prochaines élections législatives. « Les élections législatives qui sont annoncées, sont l’acte politique objectif majeur, destiné à authentifier le troisième mandat illégal que vient de s’octroyer Alassane Ouattara. Aussi, déclarons-nous ne pas être concernés par ces élections législatives, d’avance faussées, imposées par Alassane Ouattara. Ces élections se présentent comme une énième mascarade électorale, qui vise à offrir une présidence à vie à Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire ».

Le PIT - L’USD - LE RPCI - LE PCRCI - LC - AGIR - LE FDC, demandent aux partis et groupements la tenue en urgence d’une grande rencontre de clarification et de remobilisation de l’opposition. « Nos partis et groupements politiques appellent à la tenue en urgence, d’une grande rencontre de clarification et de remobilisation de l’opposition, en vue de relancer, sur les bases de nos engagements antérieurs communs, notre lutte pour sauver notre Pays ».

Seront-ils suivis par l’ensemble des partis et groupements politiques de l’opposition, qui a accepté de participer aux élections législatives du 06 mars prochain ‘’en rang serré’’.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1710792 : 1.63 mb
MEMORY : 1504176 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.