Publicite

Politique : Emmanuel Macron dans Jeune Afrique, "Guillaume Soro n’est plus en France (…) Sa présence n’est pas souhaitée, sur notre territoire"

Dans un entretien accordé à « Jeune Afrique », le président français Emmanuel Macron se prononce sur la situation socio-politique en Côte d’Ivoire, notamment de la candidature de Ouattara et la présence de Guillaume Soro sur le sol français.   

Dans l’entretien accordé à notre confrère, Emmanuel Macron, confirme que Guillaume Soro n’est plus sur le territoire français. « Je crois qu’il n’est plus en France pour en parler. Nous ne souhaitons pas qu’il mène des actions de déstabilisation depuis le sol français. Sa présence n’est pas souhaitée, sur notre territoire, tant qu’il se comportera de cette manière », a indiqué Macron.

Pour Emmanuel Macron, il ne faut pas confondre liberté et appel à la subversion. « Nous ne souhaitons pas qu’il (Soro) mène des actions de déstabilisation depuis le sol français. Autant nous pouvons accueillir des combattants de la liberté et toute personne qui serait menacée chez elle, autant nous n’avons pas vocation à protéger des activistes qui cherchent à déstabiliser un pays », a lâché le président français confirmant ainsi la rumeur selon laquelle l’ex-chef rebelle ivoirien avait été sommé de quitter la France depuis son appel à l’insurrection en Côte d’Ivoire.

Le locataire de l’Elysée s’est aussi prononcé sur la candidature du président Alassane Ouattara à la présidentielle du 31 octobre dernier « Je pense vraiment qu’il s’est présenté par devoir. Dans l’absolu, j’aurais préféré qu’il y ait une autre solution, mais il n’y en avait pas », a fait savoir Macron avant d’inviter le président ivoirien, à « œuvrer pour la réconciliation, de faire les gestes, d’ici aux élections législatives, pour pacifier son pays » et à « se réconcilier avec les grandes figures de la politique ivoirienne », Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié.

La réaction de Soro Guillaume ne sait pas fait attendre suite à l’interview du Président français Emmanuel Macron dans Jeune Afrique. Dans une série de tweets publiés sur son compte, Guillaume Soro a tenu à apporter la réplique aux propos du président français.

« J’ai lu les propos du Président Emmanuel Macron me concernant. Je ne les commenterai pas. L’Europe demeure un espace de liberté variable. Je continuerai à m’opposer au viol de la constitution de mon pays de toutes mes forces. Le déstabilisateur c’est celui qui met Les leaders politiques en prison. Qui fait décapiter un jeune ivoirien pour imposer la loi du canon et des milices. Tenez l’Afrique à Amnesty International pour défendre la cause des persécutés. Pas un mot pour les plus de 100 morts en Côte d’Ivoire », a réagi Soro Guillaume


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1725832 : 1.65 mb
MEMORY : 1506264 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.