Publicite

San Pedro / Dégradation de la Côtière, un frein au développement du secteur hôtelier

Située à l’extrême sud-ouest de la Côte d’Ivoire, la région de San Pedro s’étend sur une superficie de 12 790 Km² avec une population estimée à 257 172 habitants selon le Recensement Général de la Population et de l’Habitant, RGPH de 2014.
Publicite

 Second pôle économique de la Côte d’Ivoire, la région de San Pedro qui abrite le premier port exportateur de cacao au monde offre des conditions climatiques et géologiques favorables au développement de tous les secteurs d’activités surtout celui de l'hôtellerie. Malheureusement la dégradation de la côtière rend difficile l'accès à la deuxième cité portuaire.

Distante de 355 kilomètres, cette route n’existe plus que de nom.

« Le tourisme d’affaires se fait. Les opérateurs économiques et les personnes qui ont les moyens utilisent la voie aérienne pour venir à San Pedro.

Mais pour ceux qui n’ont pas de moyen financier, c’est très difficile.

Aujourd’hui, on ne peut accéder facilement à San Pedro par la route. On vient à San Pedro parce qu’on y a des obligations et non pour le plaisir de venir. C’est à dire venir passer un séjour, venir passer des vacances. Les sites touristiques sont aujourd’hui déserts. La route constitue un véritable handicap pour la région de San Pedro.

C’est vrai que le tourisme d’affaire se fait. Les opérateurs viennent à San Pedro et ils sont bien obligés de dormir dans des hôtels mais les autres types de tourismes sont pratiquement morts du fait du mauvais état des voies d’accès à la région de San Pedro.

Tant que la Côtière restera dans cet état, les touristes ne viendront pas à San Pedro », regrette Donatien BEUGRE, président du Conseil régional de San Pedro.

Son amertume est partagée par bien d’opérateurs exerçant dans le secteur de l’hôtellerie.

« Se rendre à San Pedro aujourd’hui relève d’un véritable parcours de combattant. La « côtière » qui relie la ville d’Abidjan à San Pedro, la ville touristique balnéaire où se trouvent les plus beaux complexes hôteliers et les plus belles plages, est en piteux état.

Le taux de fréquentation des hôtels ne cesse de reculer face à la baisse de la fréquentation touristique qui a atteint une véritable côte d’alerte.

Nous sommes contraints de baisser nos tarifs tandis que les charges, elles demeurent constantes. Nous sommes obligés par exemple de faire les chambres de 60.000 Frs à 30.000 Frs voire même 25.000 Frs parce que nos clients pleurent ! C’est difficile. », indique la patronne de l’hôtel Sophia, un hôtel quatre étoiles.

La baisse du pouvoir d’achat compte tenue de la crise économique, la situation sécuritaire sur les routes avec le phénomène des coupeurs de routes qui endeuillent parfois des familles, la situation sécuritaire internationale et particulièrement l’insécurité subsaharienne avec les attaques des djihadistes dans certains pays de la sous-région ouest africaine et surtout celle de Grand Bassam en Côte d’Ivoire, ont entrainé une certaine méfiance par rapport au déplacement des touristes vers l’intérieur du pays, explique un des responsables local de la Fédération Nationale de l’industrie Hôtelière de Côte d’Ivoire.

A cela, il faudrait ajouter, poursuit-il, les tracasseries routières et le défaut ou l’insuffisance de marketing de la destination San Pedro. Avec la côtière, les automobilistes mettaient en moyenne 4 heures pour rallier San-Pedro à partir d’Abidjan.

Aujourd’hui, les automobilistes qui s’entêtent à emprunter la côtière paient cash leur entêtement.

Non seulement, ils perdent énormément de temps pour rallier les deux villes portuaires et le plus souvent ils cassent leur véhicules.

Pour éviter tous ces désagréments, la plupart des automobilistes sont obligés de faire le grand tour en passant par Gagnoa pour se rendre à San-Pedro.

Au lieu de 370 Km, les automobilistes parcourent plus de 425 Km à cause de ce grand détour qui s’impose à eux.

 

Paula K. avec Foua Bi, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1706600 : 1.63 mb
MEMORY : 1475568 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.