Publicite

Sécurité : Cérémonie d’hommage aux soldats tombés à Kafolo, Hamed Bakayoko annonce l’arrestation de plusieurs personnes

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, a présidé ce lundi 22 juin 2020, au nouveau camp d’Akouedo, une cérémonie de recueillement en mémoire des soldats tombés à Kafolo.   
Publicite

Sous une fine pluie, le ministre de la Défense a fait observer « une minute de silence en l’honneur de nos soldats tombés à Kafolo ». 

S’adressant aux militaires Hamed Bakayoko a tout d’abord tenu à rendre un hommage appuyé à ceux qui ont payé de leur vie dans cette attaque. Rassurant les autres de ce que le Président Alassane Ouattara, Chef suprême des armées, se tient à leurs côtés pour leur apporter le soutien nécessaire dans l’accomplissement de leur mission régalienne.

« Nous devons, toujours nous souvenir de nos frères d’armes qui ont payé de leur vie la protection de la Nation. C’est essentiel dans la vie d’un pays que nous puissions respecter le sacrifice suprême. Tout le monde, dans sa vie, dans son travail n’est pas amené à payer le prix du sacrifice suprême dans l’exercice de ses fonctions. Et quand, dans un pays on n’a pas cet élan de solidarité et de reconnaissance, on casse la chaîne qui est le socle de la vie de la nation que porte l’armée. C’est le sens de ma présence ici, ce matin. Exprimer notre respect pour chacun de vous et nos condoléances, notre compassion pour ceux qui sont partis. C’est sûr, chacun de nous partira un jour. Mais, il y en a qui partent dans des conditions qui nous touchent particulièrement ». 

Le ministre d’Etat a par ailleurs révélé que plusieurs de ces personnes qui ont commis cet acte criminel terroriste sont sous le verrou. « Beaucoup de ces personnes qui ont commis des actes criminels, terroristes sont sous les verrous. Hier encore, on me rendait compte des arrestations très importantes, des personnes qui étaient directement en action. On a retrouvé certaines photos dans leurs portables qui montrent qu’ils ont filmé. Je suis très fier de la capacité de réaction de nos forces. Je suis très fier de la capacité d’investigation, que ce soit à Bassam, à Kafolo que dans toute la Côte d’Ivoire. Quand quelqu’un tue un Ivoirien, on réagit. Comme on dit, ça ne peut pas rester comme ça. Il faut nous faire confiance. Tous ceux qui ont fait cela sont en voie d’arrestation ». 

Puis, il ajoute : « Quel est le but de venir tuer et de partir ? Comment quelqu’un peut avoir pour objectif de vie de venir tuer des gens, il ne revendique rien et il s’en va ? Ce n’est une vie, c’est de la folie. Et ces terroristes, leur but c’est de nous désorganiser. Dans tous les pays, ils font ça. Le but c’est que : ils veulent nous diviser, c’est pourquoi on doit être solidaire devant les actes terroristes, on doit faire un bloc dans le pays ».

Dans la nuit du 10 au 11 juin 2020, l’armée ivoirienne a subi une lourde perte (11 militaires et un gendarme tués) lors d’une attaque armée présumée terroriste. À l’accueil des six blessés sur le tarmac du GATL à Abidjan, Hamed Bakayoko avait promis traquer les auteurs de cette attaque jusque dans leur dernier retranchement.

C’est ainsi que lors des opérations de ratissage lancées dans le Nord ivoirien, 27 présumés terroristes ont été appréhendés, du matériel de communication saisi et de la logistique détruite.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1715784 : 1.64 mb
MEMORY : 1495272 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.