Publicite

Société: Bouaké, l'UJB organise un atelier de formation sur la fabrication des kits sanitaires de lutte contre le coronavirus

Plus d'une dizaine de jeunes ont pris part à un atelier de formation sur les confections  du cache-nez, la fabrication du gel hydro-alcoolique et du savon liquide, le dimanche 29 mars 2020 à Bouaké au quartier N'guattakro. 
Publicite


 Cette formation, qui est l'initiative de l'Union des Journalistes de Bouaké (UJB), faîtière regroupant les hommes de médias de la région de Gbêkê et avait pour objectif de permettre aux populations les plus vulnérables de pouvoir eux-mêmes confectionner des moyens de protection contre le CODIV-19.

" le monde entier vit  une situation très difficile, et aujourd'hui, l'une des mesures barrières est le lavage des mains. Malheureusement, le matériel pour le lavage des mains est devenu cher  et les populations vulnérables ne peuvent pas avoir accès à ces produits pour se laver les mains.

Avec nos partenaires, nous avons mis en place ce projet pour permettre aux populations les plus vulnérables de se confectionner eux-mêmes les cache-nez, le gel hydro alcoolique et le savon liquide  pour se laver les mains, se protéger le nez et se protéger contre cette maladie le COVID- 19.

Les personnes qui ont été formées aujourd'hui seront des relais auprès de leurs concitoyens demain", a expliqué Soro Korona, vice-président de l'UJB.

Quant à Laetitia Zoé, la formatrice en fabrication de cache-nez, elle a instruit l'assemblée sur la fabrication du cache-nez avec du lotus. C'est une méthode très facile à appliquer par tous  à la maison au cas où l'on ne trouve pas de cache nez.

"Nous avons besoin du papier lotus, des élastiques et une agrapheuse. Pour la confection, nous avons besoin de deux feuilles de lotus qu'on plie de façon régulière comme si on confectionnait des éventails de l'école primaire. Lorsqu'on fini, on joint les deux bouts, on agrafe un élastique sur chaque bout et on déplie le masque", a-t-elle fait savoir.

A son tour, le chargé de communication du district sanitaire de Bouaké- ouest Koffi Hyacinthe est revenu sur le lavage des mains.

" Les mains sont des moyens de transport de germes, il faut les tenir en état de propreté permanente. Il faut se laver les mains avec du savon et pendant quinze (15) secondes. Il faut enlever tout objet comme les alliances, garder les ongles courts sinon ces éléments peuvent contenir des microbes", a-t-il indiqué.

Formation très appréciée par Konaté Moussa, Président de l'association  des jeunes de Gonfreville pour l'émergence.

" Nous venons de prendre part à une formation très intéressante et très riche, le CODIV-19 est une réalité. Je peux avec mon expérience me fabriquer des cache-nez, je peux sans grand moyen me fabriquer du savon pour me laver les mains. Je tiens à remercier les initiateurs", a- t-il remercié.

l'Union des Journalistes de Bouaké entend faire don de ces produits fabriqués à la population de Bouaké et à certaines institutions pour lutter contre le COVID- 19.

M.K.Arnaud, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1738384 : 1.66 mb
MEMORY : 1496368 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.