Publicite

Côte d'Ivoire : L’Abissa 2018 aura finalement lieu le samedi 10 novembre, après une cérémonie de purification ce mercredi

Initialement prévu du 20 octobre au 10 novembre 2018, la fête traditionnelle de l’Abissa, en pays N’Zima Kotoko, aura finalement lieu le samedi 10 novembre 2018. Mais elle ne se fera que si la cérémonie de purification est réussie.
Publicite

La décisive cérémonie de purification de ce mercredi

Le Roi des N’Zima Kotoko, Sa Majesté Tanoé Amon Désiré, par ailleurs président de la chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, tient coûte que coûte à organiser l’Abissa 2018 mis sous le signe des « valeurs d’union et de cohésion ».

Après l’échec des bons offices entre l’équipe du Roi et la communauté des N’Zima Kotoko, notamment la famille détentrice de la fête et les fameuses féticheuses, l’Abissa 2018 avait été annulé il y a quelques jours. Mais l’on apprend ce matin que l’Abissa aura bel et bien lieu le samedi 10 novembre 2018, si et seulement si la cérémonie de purification du lieu devant accueillir l’Abissa se passe bien. Cette cérémonie décisive de purification de la place Abissa se tiendra le mercredi 07 novembre 2018. A cette occasion, les tambours feront une sortie publique et des rituels seront effectués pour conjurer le mauvais sort.

Les organisateurs de la fête ont-ils tenu compte de l’avis des partisans de George Ezaley

Contrairement à l’Abissa traditionnel, cet Abissa 2018 ne se déroulera que pendant une journée, celle du samedi prochain. Cette situation est due à la perturbation du programme initial, suite aux contestations électorales à Grand-Bassam. En effet, depuis le 15 octobre 2018, la vielle capitale est secouée par des manifestations orchestrées par les partisans de George Ezaley, nonobstant l’interdiction formelle du pouvoir de descendre dans la rue jusqu’à nouvel ordre.

Emportés par la colère, les militants du candidat PDCI ont même brûlé l’estrade montée pour accueillir l’Abissa 2018. Ils accusent le pouvoir d’avoir mené, d’une main de maître, la fraude au profit de son candidat, Jean Louis Moulot. Les protestataires accusent aussi le Roi de Bassam de s’être rangé du côté de Jean Louis Moulot, d’où les récurrentes protestations aux portes de la cour royale.

Ainsi, si les autorités coutumières attendent l’agrément des dieux le mercredi 07 novembre 2018, elles ne devraient pas oublier le plus gros obstacle à l’organisation de l’Abissa 2018 : les militants du PDCI-RDA.




Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1694200 : 1.62 mb
MEMORY : 1470280 : 1.4 mb