Publicite

Côte d’Ivoire : Le Ministre Maurice Bandama veut trainer l’artiste zouglou Pat Saco devant la justice

Le Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama, est en ce moment très remonté contre le zouglouman Pat Saco. Cette fois-ci, ce n’est pas pour ses morceaux très engagés vis-à-vis du pouvoir que l’artiste est la cible de son Ministre de tutelle. Non, Pat Saco a accusé Mr Maurice Bandama de se faire engraisser sur le dos des artistes au niveau du Burida.
Publicite


Le Ministre de la culture veut saisir la justice contre Pat Saco

Le Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama, n’est pas du tout content de l’artiste zouglou Pat Saco. Dans une interview accordée à Afrikipresse, il s’est insurgé contre les propos de Pat Saco qui affirme qu’il empoche 15 millions de Francs CFA par répartition au niveau du Burida. « Il ne va pas arrêter ses calomnies, lui ? Ça ce sont des choses que je ne vais pas continuer d’accepter. Je vous demande de vous mettre en contact avec Mme Vieira, parce qu’il dit que je touche officiellement 15 millions FCFA par répartition. Allez au Burida pour vérifier ! Si c’est officiel, il doit y avoir des traçabilités ». Puis de marteler : « je vous avoue que je ne laisserai pas une telle calomnie prospérer ».  Le Ministre Maurice Bandama aurait l’intention de traîner Pat Saco devant les tribunaux pour cette accusation qu’il dit très grave.

Une lettre ouverte de Pat Saco

En effet, le samedi 30 juin 2018, Ossohou Hugues Patrick, dit Pat Saco, a adressé une lettre aux artistes de Côte d’Ivoire enregistrés au Bureau Ivoirien des Droits d’Auteur (BURIDA) dans laquelle il interpelle ses pairs sur les agissements supposés du Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama. Dans cette lettre, le lead vocal d’Espoir 2000 écrit, entre autres, que : « Le Conseil d’Administration est l’organe suprême d’une institution et est composé d’actionnaires majoritaires. Le Burida est une maison de droit d’auteur sous la tutelle du Ministère de la Culture et non une maison du Ministère qui peut y faire ce qu’il veut. Au Burida le Ministre nous impose ses membres du Conseil d’Administration en nombre suffisant pour obtenir au final un PCA favorable à sa cause. Parlant de cause, le Ministre Bandama Maurice (Ecrivain) et bien d’autres avant lui, touchent en moyenne 15.000.000 FCFA par répartition soit près de 60 millions par an et 240.000.000 FCFA durant le mandat de 4 ans de son PCA qu’il aura choisi ».

Ce sont ces propos qui ont fait sortir de ses gonds le Ministre de la Culture et de la Francophone qui clame : « Moi, en tant qu’auteur je n’ai jamais reçu de droits depuis 1990. Alors, s’il pense qu’à chaque répartition, le BURIDA octroie 15 millions FCFA au Ministre que je suis, vous pouvez le vérifier au BURIDA ». 


Paula K. avec Alex Dimeco,correspondant / Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1682008 : 1.6 mb
MEMORY : 1473368 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.