Publicite

Culture : « Boucantier » dans le Larousse, Abou Nidal demande à l’Académie française de faire un petit geste

Après que le mot « Boucantier » soit entré dans le Petit Larousse, Abou Nidal demande à l’Académie française de verser un « petit quelque chose » à la Jet 7 en guise de reconnaissance. Car c’est cette bande joyeuse qui est l’auteur du néologisme, formé à partir du mot « Boucan », qui signifie « Bruit », « Tapage ».
Publicite

Abou Nidal réclame des droits d’auteur

Cette semaine, l’Académie française a fait entrer 100 mots nouveaux dans le dictionnaire Larousse. Parmi eux, « Boucantier », ce terme crée par la Jet 7, une bande joyeuse à l’origine du Coupé décalé. Reconnaitre ce mot issu de l’argot ivoirien est un honneur fait à la Côte d’Ivoire. Si tout le monde se contente de cette reconnaissance, ce n’est pas le cas d’Abou Nidal. En véritable business man (un vrai Cauphy Gombo, disons-le tout net), l’artiste réclame maintenant un « petit quelque chose » pour les « droits d’auteur ».

Abou Nidal demande à l’Académie française de « sciencer » (faire un geste). Il affirme au micro de Vibe Radio qu’« Au-delà de cette reconnaissance, il faudra que l'Académie française accepte également de verser quelque chose en terme numéraire à la Jet set. En temps normal, c'est de cela qu'il s'agit ». Le créateur du concept « La chaussure qui parle », savoure ensuite le triomphe du Coupé décalé, qu’il a en partie vu naître. « On a été longtemps mal vus. On disait de nous que nous passons notre temps à faire du m'as-tu-vu, des tapages notoires. Le plus important, aujourd'hui, est que quelque chose que nous avons façonné est reconnu à l'échelle internationale et pour l'éternité ».

Abou Nidal a aussi annoncé qu’il entreprendrait des démarches auprès de l’Académie française pour obtenir un petit versement.

Abou Nidal est-il sérieux ?

Abou Nidal est-il vraiment sérieux ou cherche-t-il du buzz ? De mémoire d’homme, on n’a jamais entendu parler du paiement d’une somme pour un mot entré dans le dictionnaire. Même si dans ce cas-ci, les créateurs du néologisme sont identifiables et en vie pour la plus part, la démarche parait incongrue. Elle est d’autant plus inconvenante que les membres fondateurs de la Jet 7 (le premier noyau) n’ont pas eu une telle prétention. Du moins, l’on n’a pas encore entendu Boro Sanguy, Lino Versace, Solo Béton, Bedel Patassé, Kuyo Junior et Le Molare (Douk Saga étant décédé). Alors voir un membre du second noyau- intégré plus tard-( Jean-Jacques Kouamé dit JJK, Papa Ministre, Chacoolé Bachelor, Serge Defalet, Jojo Gabbana, Abou Nidal, Saga Junior et Jean Jacques Domoraud) faire du tapage, ça fait bizarre.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1706824 : 1.63 mb
MEMORY : 1488024 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.