Publicite

Culture : Djokabinan 2019 Festival, à la découverte de la culture Lobi dans le Bounkani

Ce vendredi, les visiteurs de la 3e édition du Djokabinan exposition d'objets d'art Lobi ont eu droit à une visite guidée des stands d’exposition, où le savoir-faire et la dextérité artistique du peuple lobi du Bounkani a séduit plus d’un.
Publicite


De la poterie à la sculpture en passant par le tissage et bien d’autres compétences, le public n’a pas manqué d’exprimer sa joie quant à ces découvertes.

« Moi j’ai été particulièrement touché par la confection des pagnes lobi, le Kontôrô. Nous avons vu une multitude de variétés de ces pagnes sublimes qui, il faut le souligner, sont faits de façon artisanale », a déclaré Roger Koffi, venu d’Abidjan pour l’événement.

La confection et la décoration habile des paniers restent pour un autre visiteur Kambou Sié l’une des fiertés d’appartenir à la communauté lobi. Pour lui, tout ce qui figure à cette exposition n’est qu’une infime partie du véritable potentiel artistique de ce peuple.

Le Djokabinan est un festival de musiques et de danses du vaste patrimoine culturel du peuple lobi qui vise à renforcer les liens entre les membres de cette communauté.

Cette 3e édition du Djokabinan a noté la présence d’une forte délégation d’officiels burkinabè et ghanéens venu apporter leur soutien à l’événement.

La délégation burkinabé a été conduite par le président du Conseil régional du Sud-Ouest, Dah Marcel. Quant à la délégation ghanéenne, elle est dirigée par Edward Sabo Laabiir, le District Chief Executive, de Wechiau.

Ces deux personnalités ont évoqué les similitudes culturelles des lobi de la côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Ghana. Saluant l’initiative du conseil régional du Bounkani pour la tenue du Djokabinan, ces chefs délégations ont émis la nécessité de fédérer ces peuples autour de rencontres culturelles tournantes pour davantage valoriser leurs patrimoines.

Djokabinan, la fête du mil en pays lobi, a-t-on  constaté.

Le lobi est un vaillant agriculteur et surtout redoutable chasseur. L’arc symbolisant son habileté à la chasse figure au nombre des attributs de la communauté lobi.

Selon les organisateurs, l’instauration d’un concours de tir à l’arc, à cette édition, vise a donner aux jeunes générations l’occasion de découvrir un pan de leur culture et de pérenniser cet héritage qui tend aujourd’hui à disparaître.

Une dizaine de jeunes enthousiastes se sont essayés aux tirs. La finale est prévue pour ce dimanche, apothéose du Djokabinan 2019.

Rappelons que le Djokabinan est un festival qui célèbre la culture lobi du Bounkani.

 

Paula K. avec Youne Brice, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1708664 : 1.63 mb
MEMORY : 1485920 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.