Publicite

Culture : Profanation de la tombe de DJ Arafat, réactions d’Arnaud Jaguar (manager) et d’un homme politique ivoirien

Le samedi 31 août dernier des fans de DJ Arafat ont déterré le cercueil de DJ Arafat après l’inhumation du ‘’Daishikan’’ au cimetière de Williamsville, profanant ainsi la tombe de leur idole quelques instants après  son inhumation. 
Publicite
 

Un acte dont nombre d’ivoirien semble ne pas pouvoir digérer des heures après, au regard des fais. Le cercueil de l’artiste a été d’abord déterré puis ouvert, laissant apparaître sa dépouille mortelle; en témoignent des images postés par des internautes qui circulent sur les réseaux sociaux. 

Ces fans qui doutaient que ce soit réellement le corps de leur idole qui ait été enterré en ce lieu. Dans la foulée, Arnaud Jaguar, manager de DJ Arafat a traduit sa peine après que cet actes qu’il n’attribut guère aux ‘’Chinois’’.  

« Les chinois, les véritables fans de DJ Arafat ne peuvent pas profaner sa tombe non jamais. Les fans du Daïshi étaient au stade, à la maison, ou dans ailleurs pour faire leur deuil. Les Chinois ont pleuré quand ils ont vu le corbillard entrer dans le stade nous avons tous vu les images.

Ceux qui ont commis ces actes de honte ne sont pas des fans D’ARAFAT, ce sont des maudits qui ont toujours voulu mettre la honte sur lui. Ils vont tous payer pour leur acte un jour ou l’autre. RIP #Daïshi », a-t-il fait savoir. 
L’acte a suscité l’indignation des acteurs politique ivoiriens qui réagissent à travers des posts sur les réseaux sociaux, à l’image du Député de Fresco, Alain Lobognon qui livre sa version des faits. 

« Du 12 au 31 Août 2019, la Côte d’Ivoire était à la mode chinoise. Il fallait se montrer plus « Chinois » que les « Chinois » de DJ Arafat, brutalement parti à la suite d’un accident de moto au petit matin du 12 Août 2019 à Abidjan. Je suis « Chinois ». Nous sommes « Chinois ». C’est nous, les « Chinois ». Personne ne voulait rester en marge de cette mode subite. 

Personne ne voulait se faire conter les obsèques de celui qui, pour moi, est le symbole d’une jeunesse ivoirienne désespérée, qui se cherche, qui n’arrive pas à se faire comprendre et accepter. Et pourtant, ce samedi 31 Août 2019, tous, nous étions unanimes pour saluer jusqu’au départ du corps de DJ Arafat, du stade Félix Houphouët-Boigny, le succès de ces obsèques nationales qui ont tenu en haleine chaque Ivoirien, amoureux ou pas de la nouvelle musique ivoirienne. Les « Chinois » de DJ Arafat étaient restés à cet instant exemplaire. 

Les félicitations de l’animateur au départ du corbillard en étaient une preuve pour les observateurs. Puis, il y a eu ce retournement de situation. Sacrilège! La tombe de DJ Arafat vandalisée. Le corps profané. Cette profanation est inacceptable. Impardonnable.

Inexcusable. Mais qui sont donc les véritables responsables de ce sacrilège? Arrêtons d’indexer les « Chinois » de DJ Arafat. Ayons le courage d’assumer nos échecs répétitifs et mettons fin à la posture de l’autruche. Parce qu’en définitive, nous sommes tous responsables de cette humiliation que nous aurions pu éviter. 

Nous, ce sont tous ces « Chinois » de circonstance, qui avons fait choriste avec les orphelins artistiques de DJ Arafat. Nous avons organisé les obsèques de DJ Arafat conformément à nos volontés. Pas comme les « Chinois » de DJ Arafat les réclamaient.  Nous avons collectivement failli. C’est pourquoi, je dis ce soir pour fermer ce mois noir d’Août 2019 : « Accusés, levons-nous et assumons notre énième échec! », clame le député de Fresco, proche de Guillaume Soro.



Paula K. avec  Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1756008 : 1.67 mb
MEMORY : 1498624 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.