Journées culturelles du Tac : Quand l’art unit les peuples ivoiriens et burkinabè

La ministre de la Culture et de l’Industrie des arts et du spectacle, Harlette Badou Kouamé, et son homologue du Burkina Faso ont procédé, hier, à la clôture de la phase culturelle du 9e Tac, au Palais de la culture à Treichville.


Ouvertes le 28 juillet en marge de la 9e édition du Traité d’amitié et de coopération (Tac), les journées culturelles et artistiques conjointes Côte d’Ivoire–Burkina Faso ont officiellement pris fin hier. La cérémonie de clôture a eu pour cadre la salle Kodjo Ébouclé du Palais de la culture à Treichville. Harlette Badou Kouamé, la ministre de la Culture et de l’Industries des arts et du spectacle et son homologue du Burkina Faso Élise Foniyama Thobiaoano ont rehaussé ce rendez-vous de leur présence. La ministre ivoirienne a salué l’excellence de la collaboration culturelle entre les deux pays, sous la houlette de leurs chefs d’État respectifs. «Ces journées offrent une identité culturelle au Tac des peuples tel que voulu par nos chefs d’État», a-t-elle indiqué. Saluant cette initiative qui favorise le brassage et l’intégration culturels, elle a fait observer que la culture est un levier essentiel dans le rapprochement des peuples. Ainsi, trois jours durant, le hall du Palais de la culture et la salle Christian Lattier ont proposé une myriade d’objets culturels, reflet de la créativité et de la grande richesse culturelle des deux peules. Pour sa part, la ministre en charge de la Culture du Burkina Faso, Élise Foniyama Thobiaoano, a formulé de vifs remerciements à l’endroit des autorités ivoiriennes pour l’organisation de cette deuxième édition des journées culturelles du Tac.

Elle a rappelé que ces journées font suite à celles organisées à Ouagadougou du 28 juillet au 1er août, lors de la 8e édition du Tac. Ces journées culturelles conjointes visent à favoriser les échanges culturels et artistiques entre les artistes et les professionnels de la culture des deux pays; à valoriser les expressions culturelles et artistiques; à créer les conditions favorables aux échanges culturelles, et à l’établissement de relations de partenariat et d’affaires entre les professionnels de la culture. La cérémonie de clôture a été ponctuée de prestations d’artistes et groupes culturels des deux pays frères. L’orchestre symphonique de l’Insaac, les troupes Liwaga Naaba Kando (Burkina Faso) et Zaouli Manfla (Côte d’Ivoire), ou encore le slameur Nayel (Burkina Faso) et Frotomougou (Côte d’Ivoire) ont apporté leur touche artistique à ce rendez-vous de célébration de la fraternité



DRAMOUS YETI/fratmat.info

Laisser un commentaire

PEAK : 1716728 : 1.64 mb
MEMORY : 1500712 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.