Publicite

Showbiz : Après Debordeau Leekunfa, Arafat DJ dit accorde son pardon à Ariel Sheney

Quelques jours après avoir accordé son pardon à son ennemi juré Debordeau Leekunfa, Arafat DJ passe aussi l’éponge sur sa querelle avec son ancien protégé Ariel Sheney. Il a fait l’annonce dans une vidéo récemment publiée sur sa page officielle Facebook. Une annonce qui intervient après plusieurs mois de colère noire contre le protégé, accusé de haute trahison.
Publicite


Arafat DJ se réconcilie avec son ancien protégé

Dans une récente vidéo postée sur sa page Facebook officielle, Arafat DJ a dit qu’il fumait désormais le calumet avec son jeune frère Ariel Sheney avec qui il était en conflit depuis décembre 2017. Le jeune artiste avait refusé de rejoindre son mentor à Paris où ce dernier avait un concert dans la mythique salle du Bataclan. Il a prétexté qu’Arafat DJ devait d’abord signer le contrat qui les liait, contrat qui était arrivé à terme. 
Se reprenant enfin en tant que grand-frère, le Berus Sama annonce : « Je viens de réfléchir et j’ai décidé officiellement de pardonner à Ariel Sheney ». Puis il s’adresse plus directement au concerné en affirmant : « Je te pardonne pour tes erreurs et pour tout ce que je t’ai fait. Pardon si j’ai eu à t’offenser. C’est sincère et ça vient du cœur ». La star du Coupé décalé va même jusqu’à proposer son aide à son protégé si ce dernier avait besoin de lui pour quoique ce soit. 

Veut-il faire amende honorable ? 

Ce pardon, qui ressemble fortement à une grâce, intervient un peu plus d’une semaine après la réconciliation avec Debordeau Leekunfa sur les bords de la Seine en France. Arafat DJ tourne donc là, la page de deux de ses querelles les plus virulentes. Comme touché par la Sainteté, Daïshikan s’est dit aussi ouvert à la collaboration avec tous les autres artistes ivoiriens, pourvu que ce soit dans le respect mutuel. Ainsi, prévient-il : « Ne me frustrez pas et ne me manquez surtout pas de respect ». Le message est assez clair pour qui ne veut plus le voir dans son dos. 

Ces pardons tous azimuts ne cacheraient-ils pas un projet bien ficelé ? Arafat DJ ne serait-il pas en train de faire amende honorable pour bien se faire voir de la justice ivoirienne ? A l’approche du 7 août, fête nationale de l’Indépendance pendant laquelle le Chef de l’Etat a la possibilité de gracier les justiciables, il n’est pas saugrenu de penser qu’Arafat veut montrer patte blanche, même si c’est de bon augure. 
Précisons que l’artiste est attendu à Abidjan pour s’acquitter de sa peine d’un an prison plus 20 millions d’amende, peine prononcée le 26 mai dernier. Il est accusé d’avoir filmé puis battu son danseur Régis Naï en janvier dernier au motif que ce dernier fumait de la drogue.  


Paula K. avec Alex Dimeco,correspondant / Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1709336 : 1.63 mb
MEMORY : 1488280 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.