Showbiz : Magic System paie enfin ses dettes à un Garbaman d’Anoumabo

Alors que certains artistes perdent la mémoire, une fois parvenus à la gloire, Magic System, lui, préfère ériger la reconnaissance en valeur cardinale. Le groupe zouglou vient, en effet, de témoigner toute sa gratitude envers un vendeur de garba de leur quartier d’origine, Anoumabo, dans la commune de Marcory.

Une dette de 30.000 FCFA

Asalfo, Goudé, Tino et Manadja n’ont pas oublié le vendeur de Garba de leur quartier d’origine. Précisons de prime abord que le Garba est un plat ivoirien fait à base de semoule de manioc cuit à la vapeur, communément appelé ‘’attieké’’, et de poissons thon grillés. Ce Garbaman aura été d’un grand soutien à une certaine époque de leur vie. Au tout début de leur carrière musicale, au moment où ils écumaient les soirées et les spectacles pour se faire connaitre, c’est cet homme qui leur permettait de se remplir le ventre et d’avoir la force de chanter. Il s’appelle Abdou Kaye et, de l’avis des Magiciens eux-mêmes, ils lui doivent au moins 30.000 FCFA de crédit de Garba. Le vendeur aurait toujours refusé de se faire rembourser cet argent alors que les 5 Magiciens avaient accédé depuis longtemps à la gloire. Magic System a tout de même tenu à matérialiser sa reconnaissance d’une façon ou d’une autre à ce Garbaman. C’est ainsi qu’Asalfo et les siens ont complètement relooké son Garbadrome et équipé cet espace de restauration 3 étoiles.

Magic System et les œuvres caritatives

Au-delà du drapeau ivoirien qu’ils hissent sur le toit du monde, les Magiciens effectué de nombreuses actions caritatives en Côte d’Ivoire. Ambassadeurs de bonne volonté de l’UNESCO, le groupe zouglou a construit de nombreuses écoles dans plusieurs localités du pays, surtout celles situées dans les zones les plus défavorisées. Magic System est aussi connu pour son soutien aux orphelinats et à la fondation Children Of Africa de la Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara. Enfin, dans son élan de reconnaissance et de générosité, les 5 artistes interplanétaires ont créé le FEMUA (Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo) qui réunit chaque année les meilleurs artistes africains et quelques-uns venus d’Europe.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1699288 : 1.62 mb
MEMORY : 1456648 : 1.39 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.