Publicite

Lancement de Orange FEJA 2018 (Festival de l'Electronique et du Jeu Vidéo d'Abidjan)

L’industrie du jeu vidéo, une plateforme d’emploi pour les jeunes diplômés en informatique, électronique et marketing.
Publicite

''Ce sont des emplois tels que développement d’applications mobiles, le graphisme, l’infographie, le game-design, le marketing et biens d’autres que l’industrie du jeu vidéo génère comme opportunité d’emploi pour les jeunes diplômés en informatique, génie logiciel, marketing et communication'' a déclaré Sidick Bakayoko, fondateur de Paradise game, lors de la conférence de presse pour le lancement de la deuxième édition du Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan, tenu le mercredi 12 septembre 2018, à l’hôtel ivoire sis Cocody, à Abidjan (Côte d'Ivoire).

En partenariat avec le groupe Orange Côte d’Ivoire, cette deuxième édition du FEJA se tiendra du 23 au 25 novembre prochain au palais de la culture de Treichville (sud Abidjan) sous le thème : "la création d’emplois grâce à l’industrie du jeu vidéo ". FEJA Orange 2018 envisage promouvoir le jeu vidéo et à travers des ateliers informer les professionnels, élèves et étudiants sur les métiers que regroupe cet environnement peu connu du grand public.

''Avec pour ambition de devenir le plus grand évènement d’Afrique en matière de jeux vidéo, FEJA Orange 2018, de sa nouvelle appelation, est le rendez-vous annuel des amateurs et professionnels du jeu vidéo''.

Ce sont des gamers d'environ dix (10) pays africains dont le Niger, Nigéria, Bénin, Burkina Faso, Guinée et le Ghana, la Côte d'Ivoire et bien d'autres... mais aussi des milliers de visiteurs qui sont attendus pour cet évènement à caractère africain. Innové sur tous les plans, les candidats inscrits évalués à 256 personnes concourriront sur des jeux tels que "Street Fighters", "Fifa", "PES", "Fortnite", "Dragon Ball Z", "Tekken", "Naruto", "Clash Royale" et "Candy Crush".

C’est au total un budget de treize millions de francs CFA que vont bénéficier les lauréats du FEJA Orange 2018 contre huit millions en 2017 lors de la première édition.

Après le Femua, le festival des grillades, aujourd’hui, il est question du E-sport où les organisateurs ont pour objectif de faire d’Abidjan, ''la capitale africaine du jeu vidéo''.

Penouel D.  / Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1711312 : 1.63 mb
MEMORY : 1482344 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Akody.com utilise les cookies pour suivre et compter les articles que vous avez lus. Ceci nous permet d'informer nos partenaires qui font la publicité sur notre site. En continuant, vous acceptez les termes d'utilisation de notre site.