Publicite

Showbiz : Pour une vidéo parodique sur la libération ratée de Gbagbo, Ramatoulaye DJ se fait « lyncher » sur les réseaux sociaux par les GOR

Il y a, décidément, en Côte d’Ivoire, des sujets à propos desquels il n’est pas permis de rire. Véritables fétiches adorés par leurs fidèles, certaines personnalités ont atteint le statut du Prophète Mahomet, dans la conception intégriste musulmane, en se rappelant l’épisode Charly Hebdo. Le comédien ivoiro-nigérien Ramatoulaye DJ l’aura appris à ses dépens.
Publicite

Quand Ramatoulaye DJ essaie de se moquer de la libération ratée de Gbagbo avec un morceau de Tiken Jah

« Ils ont libéré Gbagbo, ils l’ont repris ; on est parti à Gagnoa, on ne l’a pas vu. On est reparti à Abidjan, ADO nous attend. », voici la chanson de DJ Ramatoulaye, une reprise parodique du morceau « Plus rien ne m’étonne » de l’artiste reggae ivoirien Tiken Jah.

Si le comédien croyait bien faire en riant de cette libération provisoire ratée ou plutôt différée, qui a mis bas le moral des pro-Gbagbo, il s’est complètement fourvoyé.

Ayant eu connaissance de cette caricature mal à propos, pour eux, les « Gbagbo Ou Rien » (GOR) se sont littéralement déchainés sur le pauvre comédien.

Les pro-Gbagbo se déchainent sur lui, littéralement

L’artiste comédien et danseur en a eu pour son compte en s’attaquant à leur Gbagbo. C’est carrément une pluie d’injures, les unes aussi grossières et méchantes que les autres qui s’est abattue sur Ramatoulaye DJ. Aux yeux des GOR, Gbagbo ne serait pas son camarade pour lui manquer ainsi de respect en se moquant de ses déboires à la CPI. L’on lui a rappelé automatiquement ses origines nigériennes, comme c’est bien souvent le cas en Côte d’Ivoire, dans pareille circonstance. Adama Bictogo en sait quelque chose. La plus part de ces féroces défenseurs de l’ex Président ivoirien ont même juré boycotter, à l’avenir, les spectacles de l’humoriste.

Celui-ci n’a pas compris ce qui lui arrivait, il n’a surtout pas compris qu’en Côte d’Ivoire, désormais, il y a des sujets sur lesquels on ne badine pas.

Le comédien présente ses excuses

La plaisanterie ayant dégénéré, le comédien a présenté ses excuses, dans une vidéo, à tous ceux qu’il a blessés sans s’en rendre compte : « Je tenais vraiment à m’excuser auprès de mes fans, à propos de la libération de Gbagbo où j’ai voulu prendre ça pour m’amuser, pour faire rire mes fans et donner un peu le sourire à ceux qui sont désespérés. Mais je crois que la vidéo a mal tourné. Je crois que y’en a qui n’ont pas aimé, y’a d’autres qui ont aimé. Je tiens vraiment à m’excuser. Vous savez que moi je suis très taquin ; je taquine tout le monde : dioula, bété…Je tiens vraiment à m’excuser. ».

Certains pro-Gbagbo ont accepté son pardon, lui demandant à l’occasion de ne plus recommencer. D’autres n’ont toujours pas digéré ce qu’il considère comme un affront.

Selon eux, l’eau versée ne peut plus être ramassée. Par conséquent que l’humoriste assume ses propos pour le restant de sa carrière.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1715432 : 1.64 mb
MEMORY : 1487128 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.