Publicite

L’autopalpation, le compagnon de la femme dans la prévention du cancer du sein

Les femmes sont exposées à toutes sortes de maladies ces dernières années notamment avec la montée du cancer tant dans les pays développés que sous-développés.

Le cancer, il faut le souligner apparaît à partir de la transformation de cellules normales en cellules tumorales, un processus passant par plusieurs étapes, avec classiquement une évolution vers une lésion précancéreuse puis vers une tumeur maligne. Ces modifications proviennent des interactions entre les facteurs génétiques propres au sujet et des agents extérieurs.
 En Afrique on dénote à ce jour un nombre élevé de femmes atteintes de cancer principalement celui du sein.
Publicite

Notons que le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes dans le monde et représente la principale cause de mortalité par cancer "16% de l’ensemble des cancers féminins" selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Bien que l’on considère cette maladie comme une maladie du monde développé, une majorité (69%) de l’ensemble des décès par cancer du sein surviennent dans les pays en développement.

La raison principale réside dans le dépistage tardif des femmes, qui lorsqu’elles sont dépistées sont déjà en phase très avancée de la maladie. Raison pour laquelle on enregistre de nombreuses morts. Egalement, par l’absence d’infrastructures de diagnostic et de traitement appropriés. Rappelons que, plus vite un cancer est détecté plus vite il peut être neutralisé et guéri.

Aujourd’hui pour aider à lutter contre cette maladie qui détruit la vie de nombreuses femmes, les acteurs de la santé ont décidé d’associer les femmes à ce combat en les sensibilisant à sensibiliser les autres à la réalité que constitue ce fléau.
Notamment à travers l’autopalpation qui revient pour la femme à se toucher les seins au moins une fois par mois pour que cela devienne un réflexe chez elle. Les médecins conseillent aux femmes de s'examiner en dehors de la période des règles, une semaine après par exemple, lorsque la poitrine est moins tendue.

Ainsi, l’autopalpation peut se résumer en deux phases. La première, c’est l'inspection. Elle revient à se regarder dans une glace en levant les bras. La seconde c’est la palpation en se touchant avec la main opposée au sein. Les doigts tendus vont appuyer, palper, dans des gestes circulaires ou verticaux. Une attention particulière doit être portée à la zone entre le sein et l'aisselle.
Par ces gestes simples mais très efficace, les femmes peuvent diagnostiquer une anomalie et se référer immédiatement à un médecin en vue de prévenir un éventuel mal ou un cancer précoce.

Evy D. / Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1373456 : 1.31 mb
MEMORY : 1255680 : 1.2 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.