Publicite

Condamné à un an de prison, amira lobognon dédie le titre bambo ghetto de soum bill à son époux. Que veut-elle faire passer comme message à travers une telle chanson ?

Bambo Ghetto pour ceux qui l’ont déjà écouté ou vont la découvrir est une chanson intemporelle qui parle aux politiciens. Une chanson qui énonce un message fort à travers des paroles très crues. Bambo Ghetto est extrait de l’album ”que la lumière soit ” de Soum Bill, oeuvre sortie il y’a 11 ans en arrière, soit en 2008. A cette époque, le président Alassane Ouattara n’était pas encore au pouvoir. Mais qu’est ce qu’elle a une forte résonance ces derniers jours vu l’actualité politique en Côte d’Ivoire. Donc tout naturellement lorsqu’à travers un tweet, Amira Lobognon, l’épouse du député de Fresco qui vient d’écoper d’un an de prison dédie une telle chanson à son époux, cela ne manque pas d’intérêt. Décryptage.
Publicite


Soum Bill : ”Je suis né pour être un rebelle, être libre comme un oiseau dans les cieux…”

”Je suis né pour être un rebelle, être libre comme un oiseau dans les cieux. Quand je vois mon peuple souffrir par la faute des politiciens…”, c’est sur ces paroles que s’ouvre la chanson Bambo Ghetto. ”C’est vrai qu’ici, tous nos droits sont piétinés, c’est vrai qu’ici personne n’a jamais su nous aider. Peuple noir, sèche tes larmes, quelque soit la durée de la nuit, le soleil finit toujours par se lever. Un jour nouveau se lèvera tôt ou tard pour toi, peuple noir (en langue malinké). Des politiciens qui mentent comme ils pètent, baignent dans l’intimidation. Commettent le meurtre sans aucune morale. Tu veux faire de nous des esclaves de ta masturbation cérébrale. Tous ces massacres à ciel ouvert, pour tous ces crimes, quelqu’un doit payer nom de Dieu. Au nom du sang versé, une nouvelle façon de penser l’Afrique est née. Dans mon Bambo Ghetto”.

Soum Bill : ”A force de taper à la porte du diable, quelqu’un finit bien par vous ouvrir un jour”
”…Je reste digne dans ma misère et j’espère un monde plus beau. Pour toutes les âmes de l’univers, au nom de tous les gosses du ghetto. Je chante pour apaiser ma colère, amène moi un martyr de trop. Si j’ai la chance un jour de vivre vieux, je dirai glory to jah. A force de taper à la porte du diable, quelqu’un finit bien par vous ouvrir un jour. Ce que certains ont pillé en 40 ans, c’est le miracle que d’autres ont réussi en si peu de temps. Tous les cleptomanes pavanent dans la cité dans l’impunité. Ils ont touché à toutes les petites du quartier avec fierté. Trop d’injustices à réparer, trop de misères à partager pour nous, beaucoup trop de plaies à panser. On humilie le peuple. On fait bâillonner mon peuple. On vole le peuple. Au nom du peuple, on massacre le peuple dans mon Bambo Ghetto…”.

Rien à dire, ”Bambo ghetto”, c’est fort et c’est cette chanson qu’a dédiée Amira Lobognon à son époux incarcéré. Son tweet est décliné ansi : ”Dédicace à toi amour mien Alain Lobognon ”Bambo Ghetto”. Que le vent transporte ces notes de musique que j’écoute, vers toi, là où tu te trouves. Je sais…tu sais…Quelque soit la durée de la nuit, le soleil finit toujours par se lever. Tout est grâce”. Le message est passé, très bien d’ailleurs.


Autre presse
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1698968 : 1.62 mb
MEMORY : 1470552 : 1.4 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.