Bouaké : Conférence sur la médecine prophétique Roqya, « Il y a 26 structures Roqya qui s’occupent des malades mentaux et d’autres problèmes de santé », révèle le Professeur KOUA Asséman Médard

Le Groupe Interdisciplinaire d’Etude et de Recherche en Santé Mentale et sur les Additions (GIERSMA) a organisé une conférence publique portant sur le thème « Regards croisés sur la médecine prophétique ROQYA », ce mardi 23 février 2021 à la salle American Corner du campus 2 de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké.   

L’animateur de cette conférence était le spécialiste international de la médecine prophétique Roqya Cheick Ben HALIMA.

Pour le Professeur KOUA Asséman Médard, psychiatre de formation et Directeur de l’Hôpital Psychiatrique de Bouaké, par ailleurs initiateur de cette conférence, elle a été organisée pour comprendre la médecine Roqya. On a fait une étude nationale et on s’est rendu compte qu’il y’ 26 structures Roqya qui s’occupent des malades mentaux et d’autres problèmes de santé. », a-t-il expliqué. Il a également ajouté que « les regards se croisent parce que la thérapie Roqya a une interprétation, une compréhension, une manière de soigner les malades mentaux. Et la médecine psychiatrique a aussi une méthode moderne avec des médicaments etc. Donc on a discuté des points de convergence, et on a essayé de comprendre comment collaborer pour le bien, la protection et pour l’épanouissement des malades et des familles ».

Quant à l’expert international de la pratique de la thérapie Roqya, Cheick Ben HALIMA, il a affirmé que « la médecine est une réalité, mais nous intervenons là où la médecine devient impuissante, ne comprend pas et n’a pas de solutions pour les phénomènes donc nous sommes complémentaires et nous espérons que cette collaboration va donner de bons résultats. ». Le conférencier Cheick Ben HALIMA est revenu sur la méthode de traitement des malades par la médecine Roqya en ces termes :

« Nos prescriptions, c’est la lecture du coran, la prière, l’eau coranisée, l’huile, les plantes, les ventouses, la technique du captage pour attraper les djinns. La plante Sana est une plante médicinale qui purge le ventre. Nous l’utilisons pour enlever la sorcellerie mangée donc on la boit avec l’eau qui est coranisée, l’eau qui est bénie par le coran ».

Une collaboration entre ces deux médecines est en cours pour soigner les malades mentaux et autres formes de malades.


M.K. Arnaud, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1735520 : 1.66 mb
MEMORY : 1513192 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.