Publicite

Chu de Treichville: 04 nouveaux oncologues médicaux prêts pour le traitement du cancer

Le combat contre les cancers est sérieusement engagé en Côte d’Ivoire. Et à la qualité des ressources humaines, va s’ajouter très prochainement une unité de cancérologie.

Heureux comme le Pr Innocent Adoubi, directeur du Centre de Cancérologie et président du Programme national de lutte contre le cancer, et fier comme Yao Etienne Directeur général du Chu de Treichville, qui vendredi, en présence des tout premiers responsables des Laboratoires Roch (Côte d’Ivoire, Afrique subsaharienne, Afrique francophone et Afrique et Moyen-Orient) ont présenté officiellement quatre nouveaux oncologues médicaux, tous Ivoiriens et issus de la première promotion de DESS oncologie.
Publicite

Une spécialité universitaire dont le cursus a été ouvert depuis 2015. Les impétrants, qui au bout de quatre années de formation post-universitaire ont reçu leurs diplômes, se nomment respectivement le Dr Kouassi Yvon, avec pour spécialité métastase crânien (localisation du cancer dans le cerveau), le Dr Bilé Michel, avec pour spécialité, le cancer pelvien (localisation ovarienne dont les complications entrainent l’ insuffisance rénale qu’il faut d’abord traiter pour sauver la patiente de son cancer), le Dr Comoé Kouassi , avec  pour spécialité, le cancer du col de l’utérus puis le Dr Osséni Okandji, avec pour spécialité le cancer ovarien.

Le Dr Osséni, au nom de ses camarades, a de nouveau, comme à l’issue de leurs cérémonies de la soutenance de leurs thèses de doctorat en médecine, tenu des propos qui rappellent le prononcer du serment d’Hippocrate : «Nous mesurons l’importance de la responsabilité qui est la nôtre, mais nous ferons tout pour vous honorer et honorer notre serment partout où besoin sera ».

Le Pr Innocent Adoubi, qui avec le concours indéfectible des Laboratoires Roche a pu réaliser le rêve du Pr Echiman, de regrettée mémoire en créant ce CES en oncologie, a, à grands traits, brossé le tableau de la lutte contre le cancer, en mettant enlumière le rôle appréciable joué par son partenaire.

La réhabilitation des registres des cancers en 2011, alors qu’ils étaient en veilleuse depuis 2005, a permis d’avoir les premiers chiffres qui donnent entre 12000 et 15000 nouveaux cas dépistés chaque année en Côte d’Ivoire.  Ce sont ces chiffres regrette, le Pr Adoubi, directeur du Programme national de lutte contre le cancer, que l’Oms a extrapolés. Il note par ailleurs que le diagnostic précoce a permis en 2011, une réduction du taux du cancer du sein de 38%etde 68 % en 2016.

Le diagnostic tardif a aussi connu une baisse de 15%. Cette situation méliorative et qui éveille à l’espoir, lui a permis de porter ce projet : la création d’une unité de cancérologie au Chu de Treichville pour apporter les génies évolutifs des cancers en Côte d’Ivoire et des pays de la sous-région.

Ce qui est déjà manifesté au plan académique avec la création du DESS oncologie, qui est la première et l’unique école de formation post-universitaire en Afrique francophone. Et qui accueille déjà des auditeurs qui, en dehors de la Côte d’Ivoire, viennent du Sénégal, du Niger, du Cameroun, du Tchad entre autres. Et il prend le pari de donner en 2020, à la Côte d’Ivoire 20 spécialistes en oncologie.

Les Laboratoires Roche, pour la prochaine année universitaire, ont remis au PR Adoubi innocent, assisté du Pr Touré Mokhtar, directeur adjoint de DESS oncologie, un chèque de 10 millions de FCFA pour aider,couvrir les frais d’inscription et de formation des cinq prochains étudiants. Cette dotation sera renouvelée chaque année.

Le Directeur des Laboratoires roche Afrique francophone, Johan Descombe, a salué la mise sur pied de cette formation qui va permettre aux nouveaux oncologues de sauver des vies et de contribuer au développement socio-économique de la Côte d’Ivoire. Cependant,il a davantage insisté sur l’accès des malades aux médicaments pour que le traitement du cancer ait un sens.

Le Directeur général du Chu de Treichville, Yao Etienne, a souligné la persévérance des nouveaux oncologues qui ont démontré une soif inextinguible de connaissance, en s’inscrivant pour cette formation post-universitaire. Ils sont ainsi transformés et sont devenus, de son point de vue, des ressources humaines de qualité.

Voilà pourquoi, il a demandé au Pr Innocent Adoubi, de lui remettre le projet de construction de l’unité de cancérologie, afin qu’il lui identifie au plus vite, avec la bienveillante sollicitude du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, un terrain et que le processus de mobilisation des financements commence dans un projet cohérent. Car si cet établissement est construit, il sera un autre fleuron qui viendra permettre au Chu de Treichville de réaliser son ambition de Centre hospitalier universitaire de référence nationale et sous-régionale.

Franck A. Zagbayou
fratmat.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1712896 : 1.63 mb
MEMORY : 1484328 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.