Publicite

Financement d’ICASA 2017 : le gouvernement mobilise des bailleurs de fonds

Le chef du gouvernement ivoirien reçoit, cet après-midi, les partenaires au développement et le secteur privé pour leur vendre la plus grande conférence internationale sur le Vih/Sida.

Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, présidera, cet après-midi, la réunion des bailleurs de fonds pour l’organisation de la Conférence internationale sur le Sida et les Infections sexuellement transmissibles (Icasa 2017). Cette importante rencontre s’articulera autour d’un moment fort : un tour de table pour recueillir les déclarations d’intentions de financement des différents partenaires techniques et financiers.
Publicite
Au cours de la réunion marathon du Comité directeur international d’Icasa 2017, les 28 et 29 août dernier, à l’hôtel Palm-Club, les représentants du Fonds mondial de la santé, d’Onusida, d’Unicef avaient promis de reconduire le même niveau de contribution au budget d’Icasa 2017, comme ils l’avaient fait il y a 2 ans au Zimbabwe.Voilà pourquoi en présence du Premier ministre ; du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Dr Raymonde Goudou-Coffie ; du président du Conseil d’administration de la Société africaine anti-Sida (Saa), le Dr Ihab Ahmed, président de Icasa 2017 et de Luc Bodea, directeur de Icasa 2017, l’intervention de Babacar Cissé, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire, sera très attendue.

Elle pourrait révéler de meilleures perspectives quant aux voies à explorer afin de mobiliser les ressources financières nécessaires pour combler les gaps financiers que révèlera la présentation de Luc Bodea sur la situation d’Icasa.

Un modèle de réussite

La Côte d’Ivoire, partenaire de la Saa pour l’organisation de la plus grande Conférence internationale sur le Vih et les coïnfections du continent africain, aura, quant à elle, une meilleure visibilité pour libérer sa contribution et réussir le pari d’une bonne organisation. Ce, d’autant qu’elle pourrait recevoir 10 000 délégués qui seront heureux de partager les réponses courageuses qu’elle a apportées à la question du Vih. Avec notamment un taux de prévalence qui a baissé, selon les estimations 2017 d’Onusida, de 5 à 2,7%. Sans oublier l’effort financier considérable du gouvernement qui a substantiellement relevé le budget de la lutte contre le Sida en le faisant passer de 4 à 21 milliards. Ce qui témoigne de l’engagement du Président de la République, Alassane Ouattara, de permettre à la Côte d’Ivoire d’atteindre les objectifs 909090 et de faire jouer un rôle actif à son pays dans la volonté exprimée par tous et notamment d’éradiquer le Vih/Sida en 2030.

Accueillir Icasa 2017 est une belle et grande opportunité pour la Côte d’Ivoire, au regard des enjeux et retombées de cette grand-messe populaire africaine : les bailleurs et donateurs internationaux vont tout focaliser sur le pays qui saura montrer sa fierté et offrir son hospitalité légendaire. Cet impact financier direct en termes de tourisme et de services, doublé de l’engagement massif du gouvernement, pourra accélérer la réponse à cette pandémie. Comme de juste, le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, avec à ses côtés le ministre de la Santé, préside la réunion des bailleurs de fonds pour informer de manière officielle l’ensemble des partenaires au développement de la tenue effective d’Icasa en Côte d’Ivoire. Il veut aussi mobiliser la communauté nationale et internationale pour une participation active aux travaux de cette 19e Conférence internationale sur le Sida mais qui va traiter aussi des maladies non transmissibles comme l’hépatite, la tuberculose, le paludisme avec des séances de dépistage gratuites.

Franck A. Zagbayou / Fratmat.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1727616 : 1.65 mb
MEMORY : 1506904 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.