Publicite

ICASA 2017 : Le bureau local veut relever les défis d’une bonne organisation

C’est au pas de charge que le gouvernement a entrepris de conduire les préparatifs de la Conférence sur le Sida prévue du 4 au 9 décembre 2017, à Abidjan.
Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Raymonde Goudou-Coffie, a présidé ce lundi 25 septembre 2017, une réunion technique du bureau local de la Conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa). Elle tenait à faire le point sur les préparatifs de ladite conférence dont la Côte d’Ivoire accueillera les travaux de la 19è édition prévue du 4 au 9 décembre 2017, au Sofitel Hôtel ivoire d’Abidjan.

Publicite
Le ministre a tenu à rassurer les membres du bureau local en mettant en avant l’engagement du gouvernement ivoirien à faire de cet événement, qui est la plus  grande conférence africaine sur le Sida, un véritable succès. «Tout le gouvernement ivoirien est résolu à garantir un succès franc à Icasa 2017, 20 ans après Icasa 1997 que notre pays avait accueilli », a-t-elle rassuré.

A l’issue de l’analyse des  14 diligences à exécuter, le ministre a réalisé que le niveau des préparatifs a atteint un cap encourageant. Elle a donné de nouvelles orientations pour qu’un nouveau palier soit franchi avant la prochaine réunion prévue le 9 octobre à 15 heures. Au niveau des avancées enregistrées, des chambres avec des prix étudiés ont été déjà réservés par la représentation locale de la Société africaine anti-sida (Saa), organisatrice d’Icasa, avec des déposits pour rassurer les grands hôteliers.

Les localités de Grand-Bassam et de Bingerville ont été choisies comme sites d’hébergement. Mais la ville d’Abidjan, siège de la conférence devrait pouvoir accueillir l’essentiel des 7000 délégués. Dont 3000 occuperont les logements hérités des 8è jeux de la francophonie, sis à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs). La société qui a assuré la restauration des athlètes pour ces jeux, sera de nouveau à l’ouvrage. Cependant, l’espace Saint-Jean de Cocody servira de cadre pour la foire gastronomique ivoirienne.

Pour que cet événement fasse date et soit populaire, la Côte d’Ivoire a décidé d’introduire quelques innovations au niveau de l’organisation. Un  pagne sera alors confectionné, des chemises également qui donneront plus de visibilité à tout visiteur qui fréquentera le stand de la Côte d’Ivoire.

La Saa produira 5000 sacs habillés aux couleurs du pagne confectionné par son partenaire ivoirien et qui seront l’un des souvenirs marquants de ce rendez-vous important. Qui témoignera de la volonté et du désir des Etats et gouvernements puis des chercheurs africains de proposer une autre alternative dans la lutte contre le Sida pour déjà atteindre les objectifs du programme 90 90 90 en 2020 et être des leviers de la lutte pour l’éradication de cette pandémie en 2030.

Une communication adaptée

Pour ce faire, Dr Raymonde Goudou-Coffie s’est montrée très regardante sur le rapport d’activité des membres des commissions locales qui pilotent les 3 programmes. Ils  portent, notamment sur le volet scientifique, le volet communautaire et celui du leadership. Elle a exigé leur participation active aux activités du bureau local d’Icasa. Dont elle a proposé la délocalisation du Chu de Treichville dans la commune de Cocody pour une grande efficacité opérationnelle de ses membres. Décembre, c’est déjà demain et à deux mois de la tenue des travaux de la 19è Conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa), elle a fait de la communication de masse son cheval de bataille.

La télévision ivoirienne et Fraternité matin qui, au niveau institutionnel, devront accompagner prioritairement cet événement avant et pendant sa tenue, seront sollicités dans les tous prochains jours.  

Ces organes serviront de tribune à toutes les personnes ressources du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique concernées qui ont quelque chose à avoir avec la lutte contre le Sida, sans omettre des partenaires techniques et financiers comme Onusida, Pepfar, Oms pour porter la bonne information au public et aux médias.

Le gouvernement ivoirien qui, pour participer, a mobilisé le budget de la Conférence estimé à 2 milliards de F Cfa, a accordé une subvention de 365 millions de F Cfa et a déjà fait débloquer 100 millions de F Cfa pour soutenir les préparatifs de ce rendez-vous. Qui suscite un engouement avec 300 inscriptions fermes et payées et 1800 intentions enregistrées sur le site d’Icasa.

Ce grand rendez-vous va clôturer la longue série des grands événements internationaux que la Côte d’Ivoire a accueillis et organisés avec  succès.

Franck A. Zagbayou/Fratmat.info

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1747128 : 1.67 mb
MEMORY : 1501680 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.