Publicite

La Banque Atlantique s’engage dans la lutte contre le cancer en Côte d’Ivoire

La Banque Atlantique, filiale du Groupe banque centrale populaire du Maroc s’est engagée dans la lutte contre le cancer en Côte d’Ivoire avec la signature d’une convention de partenariat avec le ministère ivoirien de la santé et de l’hygiène publique.
Publicite

Cette convention signée par Arsène Coulibaly, Directeur général de la Banque Atlantique Côte d’Ivoire et Raoul Konan Kouadio, Directeur de cabinet de la ministre de la santé et de l’hygiène publique, couvre les domaines de collaboration visant  à soutenir financièrement les actions de sensibilisation, de suivi et de dépistage des cancers, selon une note d’information transmise à APA, jeudi soir.

Elle porte également sur l’équipement de deux centres de traitement des lésions précancéreuses larges et le renforcement des capacités de 50 médecins intervenant sur ces sites, en vue du dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus, constituant respectivement 34 et 31% des cas de cancers en Côte d’Ivoire.

En Côte d’Ivoire, la Banque Atlantique intervient régulièrement dans le domaine de l’Entreprenariat notamment le financement de projets de Jeunes et de Femmes entrepreneures. Elle a décidé d’investir également le domaine du social particulièrement l’axe de la santé en s’impliquant dans la lutte contre le cancer, une priorité de santé publique.

‘’Nous souhaitons contribuer à notre manière à la réduction de la mortalité cancéreuse et améliorer ainsi la qualité de vie des populations visées, particulièrement les personnes les plus démunies’’, a expliqué Arsène Coulibaly.

Saluant la signature de cette convention de partenariat entre l’Etat et la Banque Atlantique, Raoul Konan Kouadio a estimé que sa ‘’mise en œuvre va permettre, non seulement, d’améliorer le plateau technique pour la prise en charge des lésions précancéreuses, mais aussi, de renforcer la compétence du personnel soignant’’.

Cette convention intervient au moment où la ‘’Côte d’Ivoire, pour la prise en charge des femmes atteintes de cette pathologie, vient tout juste de se doter d’un atout majeur, le Centre d’Oncologie et de Radiothérapie’’ d’un coût de réalisation de plus de 13 milliards de FCFA et ouvert officiellement le lundi dernier au CHU de Cocody par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara,  a rappelé M. Kouadio.

Cet accompagnement de la Banque Atlantique permettra au ministère de la santé et de l’hygiène publique d’amplifier ses actions et limiter l’étendue et l’envergure des différents types de cancers en Côte d’Ivoire et leur impact socio-économique, souligne cette note.

En Côte d’Ivoire, plus de 12 000 nouveaux cas de cancer dont 80% de diagnostics tardifs sont dénombrés par an avec un taux de mortalité estimé à 68%. Quant au cancer du sein, environ 1 223 femmes en meurent chaque année et près de 2 248 nouveaux cas sont diagnostiqués.

LS/APA
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1735936 : 1.66 mb
MEMORY : 1505648 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.