Publicite

Les solutions de Dominique Ouattara

«En finir avec les vases clos: des adolescentes et des jeunes femmes autonomisées qui bénéficient de services intégrés». Voici le thème sur lequel l'Organisation des Premières d'Afrique contre le VIH/Sida (OPDAS) et ses partenaires dont l'Onusida ont planché dans l'après-midi du mercredi 8 juin  2016 au siège de l'Onu à New-York.
Pour ce grand événement, l'OPDAS a battu le rappel de ses "troupes". Les Premières Dames sont venues de la Côte d'Ivoire, du Ghana, du Panama, de la Namibie, d'Haïti, du Niger, du Burkina Faso, du Congo Brazzaville et du Niger. Chacune est venue partager sa politique novatrice,  ses engagements et ses actions pour mobiliser les parties prenantes et les ressources suffisantes en faveur des adolescents et des jeunes.   Un sujet d'importance pour Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d'Ivoire et Ambassadeur spécial de l'Onusida pour l'Elimination de la transmission Mère-Enfant du VIH et pour la Promotion du traitement pédiatrique. L'épouse du chef de l'Etat a tenu à partager les solutions innovantes  de la Côte d'Ivoire pour résoudre la question de l'accès aux services de dépistage et de traitement pour les jeunes et les adolescents.
 
«(...) Il nous faut redoubler d'efforts en matière de prévention et d'accès au traitement ARV des jeunes et adolescents, notamment les filles, au risque de compromettre l'avenir de nos Nations respectives, puisque les jeunes constituent le fer de lance pour le développement de nos pays », a fait remarquer la Première Dame de Côte d'Ivoire. Pour Madame Dominique Ouattara, il faut tout d'abord  assurer aux adolescentes une bonne santé, leur garantir un accès équitable à l'éducation et à la formation puis une aide à l'autonomie financière.  Quant aux futures mères, selon Madame Dominique Ouattara,   il faut faciliter l'accès aux services de santé sexuelle et de la reproduction.
Les solutions de la Côte d'Ivoire
Mais comment y parvenir ? A cette question, l'Ambassadeur spécial de l'Onusida apporte des réponses innovantes.

 «Nous pouvons réussir ce combat en créant une coalition mondiale: Gouvernements, partenaires techniques et financiers et société civile »,  propose  l'Ambassadeur spécial de l'Onusida. C'est pourquoi, elle préconise la combinaison des services de prévention et de traitement du VIH dans les structures de santé, la promotion du dépistage chez les jeunes et les adolescents, la multiplication des services communautaires incluant davantage les jeunes filles, l'implication des élus locaux à travers l'initiative "Villes et VIH" et enfin le plaidoyer pour la mobilisation de plus de ressources financières. Pour conclure, la Première Dame  ivoirienne, a proposé que l'année 2017 soit déclarée celle de «l'Accélération de la prévention du VIH chez les jeunes filles et adolescentes, par 12 mois d'activisme en faveur de leur prise en charge globale».

Les Premières Dames par la voix de Madame Antoinette Sassou N'guesso, du Congo-Brazzaville ont pris cet engagement :  « Nous, les Premières Dames d'Afrique, d'Amérique Latine et d'Asie-Pacifique, allons travailler avec et pour les adolescentes et les jeunes femmes, afin de leur permettre de réaliser leur plein potentiel, de créer un environnement sûr et prospère, de bien-être et de bon état de santé, pour mettre ensemble fin à l'épidémie de VIH en 2030 et réaliser les promesses des Objectifs de Développement Durable (ODD) »
Une belle rencontre d'échanges d'expérience qui laisse espérer des lendemains meilleurs dans la croisade contre le VIH/SIDA.


Présidence


Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1732024 : 1.65 mb
MEMORY : 1500168 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.