Publicite

Santé/Bouaflé: Remise des clés du centre de santé intégré, un centre de santé intégré entièrement équipé d'un coût global de 25 millions de francs CFA

C’est le précieux don que le maire de la commune de Bouaflé, Dr Léhié Bi Lucien vient de faire aux populations de DEHITA et des quartiers et villages environnants. Ce centre dont la première pierre a été posée le 15 janvier 2015, a été réalisée dans le cadre du budget Municipal, jeudi dernier ; il met fin aux déplacements des 30.400 habitants de ces quartiers, villages situés à environ 50 km.
Publicite

Cela en présence du Sous-préfet central de Bouaflé, Ango Aristide représentant le préfet du département, mais aussi et surtout des chefs des différents villages, quartiers et leurs populations qui n’ont pas voulu se faire conter cet évènement tant attendu.

Car, comme l’a rappelé Mme Djè Bi avant la coupure du ruban symbolique et la remise des clés de cet édifice, c’est en 2015 que les populations ont exprimé ce vœu au maire qui présidait, une cérémonie dans ledit quartier.

Pour Blé Bi Tchéssé Antoine, porte-parole des populations, cette promesse concrétisée par le maire De Léhié Bi Lucien est la preuve patente de son intérêt pour le bien-être social des populations. En témoigne, selon lui également, la gratuité des soins décrétée par le chef de l'État à son accession au pouvoir. Profitant de cette tribune, Mme Djè Bi née Suzanne a salué au nom des femmes, l’engagement qui vient régler les disparités en matière de santé.

Afin de soulager les 30400 âmes vivant dans ces contrées. Elle a, enfin, invité les populations à saisir ce don pour se construire humainement, socialement et économiquement.

Pour le maire Dr Léhié Bi Lucien, cette œuvre est la matérialisation du vivre ensemble prôné par le Chef de l’Etat à travers son programme de société. Aussi a-t-il invité le personnel soignant à en prendre le plus grand soin. Mais avant, Tiéssé Éric, a traduit toute la gratitude des jeunes au premier magistrat de la commune. Quant à M. Véhi Oua gestionnaire, représentant le Directeur Régional de la Santé et de l'hygiène publique a dit merci au Dr Léhié Bi qui permet ainsi à sa structure d’accomplir sa mission d’entreprise citoyenne.

« Il n’est plus question que des personnes meurent sans être venues à l’hôpital et qu’une femme meure en donnant la vie», s’est-il engagé. Le Sous-préfet central de Bouaflé, Ango Aristide à pour sa part solliciter de la part du centre de santé, une clôture et des logements pour le personnel soignant en plus de nombreux conseils prodigués. Choses promises par le maire.


Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com

 
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1710704 : 1.63 mb
MEMORY : 1487328 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.