Publicite

Santé: Bouaké, troisième journée d'orthopédie traumatologie, les médecins plaident pour l'équipement du plateau technique du CHU de Bouaké

La troisième journée d'orthopédie traumatologie de Bouaké s'est tenue le jeudi 29 Août 2019 à l'amphithéâtre C du campus 1 de l'Université Alassane Ouattara( UAO) de Bouaké.   
Publicite

Au cours de cette cérémonie, médecins chirurgiens orthopédistes traumatologues et étudiants ont plaidé pour l'équipement du plateau technique du CHU de Bouaké.

" Le CHU de Bouaké est le premier CHU de l'intérieur du pays après celui d'Abidjan considéré comme celui de la capitale.

Si l'on considère l'intérieur du pays, c'est le seul CHU et à ce titre, il doit répondre en matière de soins au même titre que celui d'Abidjan, or ce n'est pas le cas et cela n'a jamais été le cas.

C'est vrai qu'il y'a des efforts qui ont été fournis par nos autorités, mais comme nous sommes sur le terrain et vivons la pratique, nous nous rendons compte qu'il y'a certaines promesses qui n'ont pas été tenues, alors que les malades, quand ils viennent, ce  ne sont pas les promesses qu'ils regardent, ils veulent avoir des résultats concrets.

Nous insistons pour qu'une amélioration soit faite au niveau de la prise en charge des malades.

En ce qui concerne la traumatologie, il y'a beaucoup à faire. Le plateau technique ne répond pas en matière d'un CHU. C'est comme si c'était un grand hôpital.

Nous souhaitons que nos autorités se penchent une fois sur Bouaké pour que  la population soit soignée au même titre que ceux d'Abidjan", a plaidé Docteur Krah Koffi Léopold,Maîtres de Conférences Agrégé en orthopédie traumatologie.
 
À sa suite, Professeur Michel Kodo, vice-président UAO, chef d'unité pédagogique de traumatologie orthopédie de Bouaké est revenu sur les raisons d'instauration de cette journée d'orthopédie traumatologie.
 
" De façon très simple, cette journée est une rencontre scientifique autour du sujet le polytraumatisme. Chacun fait le bilan de ce qu'il a pu avoir comme expérience et apporte son expérience aux uns et aux autres.
Nous allons nous enrichir mutuellement.

Nous pensons que les étudiants et les malades  sont gagnants à l'issue de ces échanges".

Ayant pris de nombreuses notes au cours des différentes allocations, Jacqueline N'Guessan, troisième adjoint au maire de Bouaké chargée de la santé et des affaires sociales a rassuré les organisateurs sur leurs doléances et promis transmettre fidèlement la doléance au maire Youssouf Djibo Nicolas, un acteur de développement.



Paula K. avec M.K.Arnaud, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1760320 : 1.68 mb
MEMORY : 1499184 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.