Publicite

Santé : Début ce lundi de la grève des agents de santé contre l’arrimage CMU-Mugefci

La plateforme des syndicats de la Santé entame ce lundi 11 novembre 2019, pour protester contre l’arrimage CMU-Mugefci. 
Publicite

« La révision de l’application de l’arrimage Couverture maladie universelle (CMU MUGEFCI) et la mise à niveau du plateau technique des équipements et infrastructures sanitaires pour une meilleure prise en charge des usagers. L’application du système LMD à l’Infas , l’intégration effective des ex-agents déflatés et des contractuels de la santé à la Fonction Publique.

Le paiement de prime d’incitation, l’indemnité contributive au logement, la prime de risque revalorisée et étendue à l’ensemble des personnels du ministère de la Santé et de l’hygiène publique », a fait savoir Théodore Gnagna Zadi, président de la plateforme des syndicats de la santé au cours d’une Assemblée générale le samedi 9 novembre 2019.  

L’une des préoccupations des agents de la santé est la révision de l’application de l’arrimage CMU-MUGEFCI. En effet, depuis le 1 octobre 2019, l’arrimage CMU-MUGEFCI est une réalité avec le démarrage effectif des prestations dans les hôpitaux publics. Cependant, cette décision n’est pas sans conséquence. Pour Théodore Gnagna Zadi, président de la plateforme des syndicats des fonctionnaires, démarrer l’opération de la CMU par les fonctionnaires est une mauvaise idée. «Pourquoi l’État a-t-il voulu coûte que coûte démarrer la CMU par les fonctionnaires qui eux n’ont aucun problème de couverture sanitaire ? La MUGEF-CI et toutes leurs mutuelles sociales sectorielles les couvrent déjà. Pourquoi a-t-on voulu cet arrimage CMU-MUGEFCI au forceps alors que la mutuelle assumait jusque-là son rôle ? Pourquoi n’avoir pas démarré la CMU par les 80% de la population ivoirienne sans couverture sanitaire ? Ou même par les indigents? Autant de préoccupations non élucidées ! La réalité est là, les fonctionnaires grognent et ne comprennent pas ce qui leur arrive.

L’arrimage CMU-MUGEF-CI pose donc plus de problèmes qu’il n’en résout, cet arrimage déstabilise les fonctionnaires et leurs familles et partant le service public. Il urge donc pour les responsables de la CMU d’apporter des réponses rapides aux problèmes actuels avant qu’il ne soit trop tard», a expliqué Théodore Gnagna Zadi .

A noter que les agents prévoient reconduire la grève si leurs revendications ne sont pas entendues. «Ces trois jours de grève devraient interpeller le gouvernement sur l’amélioration de nos conditions de vie et de travail. Cette grève sera reconduite si nos revendications ne trouvent pas d’issue heureuse». 

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com


Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1687384 : 1.61 mb
MEMORY : 1479512 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.