Publicite

Santé : Lutte contre le VIH-SIDA, les USA menacent de suspendre l'aide (Media)

La presse nationale fait état ce mardi d’une menace qui plane sur la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le VIH-SIDA
Publicite

Selon certaines informations, les Etats-Unis ne veulent  plus continuer à financer la lutte contre le VIH/SIDA en Côte d’Ivoire.

Pour cause, le fonds américain dénonce un manque de suivi efficace des personnes touchées par la pandémie. La Côte d’Ivoire qui était classée meilleure école dans la lutte contre le SIDA est devenue, depuis ces 4 dernières années, un mauvais exemple, selon le Plan présidentiel américain d’urgence pour la lutte contre le SIDA (PEPFAR). L’organe américain ne serait pas satisfait de la Côte d’Ivoire et menace de suspendre son financement.

En Côte d’Ivoire, on estime pourtant à près de cinq cent (500) mille les personnes vivant avec le VIH/SIDA, soit plus de 2% de la population, parmi lesquelles deux cent (200) mille infectés ignorants. Toutes ces personnes risquent d’être livrées à elles-mêmes du fait de la menace du PEPFAR de suspendre son soutien à la Côte d’Ivoire.

Selon certaines sources proches du dossier, lors d’une rencontre avec l’ambassadeur du PEPFAR à Abidjan récemment, ce dernier a affirmé que le Plan opérationnel régional ou pays (COP) ivoirien pourrait être signé, mais avec un retard et une réduction de 30% du montant prévisionnel.  Cela n’est pas sans conséquences. Des journaux affirment même que le Directeur programme du VIH/SIDA de Côte d’Ivoire a été limogé, le CDC (Centres de contrôle et de prévention des maladies) n’aura que le financement pour la couverture de 60 districts sanitaires sur les 80 que contient la Côte d’Ivoire. Du coup, il a limogé 48 personnes.

Par ailleurs, plusieurs ONG ont perdu leur financement et la cartographie des zones de couvertures a été revue. Le financement américain est actuellement responsable de la moitié des tests de dépistage du VIH / SIDA en Côte d'Ivoire et plus d’un tiers (37%) de tous les traitements antirétroviraux.

Cet investissement substantiel a permis au cours de ces 14 dernières années de collaboration, de dépister 10 842 918 personnes, dont 4 480 510 femmes enceintes, de mettre sous traitement ARV à ce jour 221 990 personnes vivant avec le VIH, et d’offrir des services de soins et soutien à 323 541 Orphelins et Enfants rendus Vulnérables du fait du VIH (OEV).



Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1698064 : 1.62 mb
MEMORY : 1488328 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.