Publicite

Santé : Lutte contre les maladies infectieuses émergentes, les États-Unis renforcent la détection

La Représentante Pays par intérim de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) Alison Bird et Professeur Crezoit, Représentant le Ministre de l’Enseignement et de la Recherche Scientifique ont procédé à la clôture du projet PREDICT lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 10 septembre 2019 à l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire (IPCI). 
Publicite

Financé par l’USAID et mis en œuvre par Eco Health Alliance et un consortium d'organisations, ce projet avait pour objectif de renforcer les capacités du système de surveillance des maladies humaines et animales dans les régions à haut risque, d'établir des plateformes de collaboration "Une Seule Santé" pour réduire le risque de transmission, d’amplification et de propagation des maladies zoonotiques.

En effet, les maladies infectieuses émergentes (MIE) telles qu'Ebola, la dengue ou la fièvre Lassa constituent des menaces importantes pour la santé des animaux, des personnes et des économies à l'échelle mondiale. 

Les agents pathogènes que nous partageons avec les animaux sauvages ou domestiques représentent la majorité des MIE, et les virus constituent 25 à 44% de ces agents pathogènes émergents et réémergents.

En appui au gouvernement ivoirien, l’Agence a mis en place des interventions pour permettre de prévenir la transmission inter-espèces des pathogènes ou au moins contrôler les agents pathogènes. 

Ces interventions mises en œuvre par Eco Health Alliance et l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire (IPCI) en collaboration avec le Laboratoire National d’Appui au Développement Agricole (LANADA) à travers le projet PREDICT, ont porté en entre autres sur "le renforcement des capacités du pays en ce qui concerne l’approche « Une seule Santé »", "le renforcement de la collaboration multisectorielle (agents des eaux et forêt, les vétérinaires, les médecins)", "la création d’un système de partage de données entre différents ministères", "la surveillance de ces menaces et la caractérisation des risques comportementaux des communautés notamment dans la région de la Marahoué", et "caractérisation et sensibilisation à l’utilisation des bonnes pratiques".
 
Lors de son allocution Mme Bird a déclaré que, "Si pour l’instant les données ne sont pas alarmantes pour les hommes, le gouvernement américain encourage vivement d’assurer un suivi car les virus subissent une mutation et un changement rapide". 

Elle a aussi encouragé le gouvernement de Côte d’Ivoire à mettre à profit les bases mises en place par le projet PREDICT de 2016 à 2019.

Notons qu’en Côte d’Ivoire, l’USAID investit de manière stratégique dans la gouvernance et le renforcement des capacités afin de contribuer à la mise en place d’un système de santé durable pour un avenir plus sain en Côte d’Ivoire. 

Les programmes couvrent plus particulièrement les domaines suivants : VIH/SIDA, l’eau et assainissement, paludisme, maladies infectieuses et nouvelles menaces de pandémie, et maladies tropicales négligées.



Penouel D. / Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1692904 : 1.61 mb
MEMORY : 1462352 : 1.39 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.