Publicite

Santé : Réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile en Côte d’Ivoire, un concours est lancé

Réduire la mortalité et la morbidité maternelle, néonatale et infantile en Côte d’Ivoire qui affiche encore l’un des plus forts taux de mortalité maternelle au monde (le taux est passé de 543 à 720 décès pour 100 000 naissances vivantes entre 2005 et 2013) selon certains indicateurs, c’est l’objectif d’un concours initié par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et le Programme national de la santé de la mère et de l’enfant (PNSME) à l’endroit des équipes régionales.   
Publicite

Le lancement de cette compétition qui récompensera la meilleure équipe régionale dans la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile a eu lieu le mardi 04 août 2020, au cours d’une cérémonie présidée par le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Aka Joseph.

Pr Aka a félicité le PNSME pour l’initiative visant à améliorer la disponibilité, l’accessibilité et la qualité de l’offre de services de santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant et encourager les élus locaux représentés par l’Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) et l’Union des villes et communes de la Côte d’Ivoire (UVICOCI) ainsi que les partenaires à s’impliquer pour la réussite de cette compétition.

Un appel entendu par le représentant résidant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Jean-Marie Vianny Yaméogo qui a promis d’accompagner le PNSME dans la mise en œuvre de ce concours et lui donner une dimension sous-régionale.

Pour M. Yaméogo, la lecture de ce prix ne doit pas seulement se limiter aux récompenses, mais au nombre de vie sauvée dans les régions. « Eviter la mort d’une mère, c’est garantir la survie de plusieurs enfants et assurer l’avenir du pays », a-t-il partagé.

Souhaitant plein succès à ce concours qui se tiendra jusqu’en décembre prochain, le représentant de l’ARDCI, Bamba Siama a également pris l’engagement d’accompagner cette initiative qui s’inscrit dans le cadre de la convention signée le lundi 27 juillet 2020 avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Celle d’assurer une synergie en vue de faire baisser à 70 pour 100 000 naissances vivantes le taux de mortalité et la morbidité maternelle, néonatale et infantile en Côte d’Ivoire.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1753432 : 1.67 mb
MEMORY : 1530448 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.