Publicite

Côte d’Ivoire : La justice va trancher sur le mandat de Sidy Diallo

Saisie par un collectif de candidats à la présidence de la Fédération ivoirienne (FIF), la justice va se prononcer mercredi sur la validité du mandat d’Augustin Sidy Diallo, l’actuel dirigeant, qui a pu compter sur le soutien de la FIFA. Le collectif estime que le mandat du président est achevé et que de nouvelles élections doivent avoir lieu.

Ce mercredi s’annonce comme une journée importante pour la Fédération ivoirienne (FIF). C’est aujourd’hui que la justice doit se prononcer sur la plainte déposée par Mamadou Dao, Eric Monnet, Eugène Diomandé et Cheick Oumar Koné. Tous candidats à la présidence de l’instance, ils estiment qu’Augustin Sidy Diallo, le président actuel, se trouve en situation "d’illégalité". Le collectif de candidats s’appuie sur l’article 42 du règlement de la FIF qui stipule à son alinéa 2 que "l’élection du président a obligatoirement lieu au plus tard le 30 juin suivant la fin de la 4e année civile de son mandat."

Attendu lundi, le verdict de la justice ivoirienne a été reportée à mercredi en raison d’un nouvel élément transmis par la défense. Un document venu tout droit de Zurich et de la FIFA. Dans une correspondance adressée à la FIF vendredi dernier, Jérôme Valcke, le secrétaire général de la FIFA, a apporté son soutien à Sidy Diallo. Le Français estime que "les mandats en cours de l’équipe dirigeante actuelle de la FIF sont légitimes".

"C’est quand les élections ?"

La lettre "met fin à la polémique", selon la FIF. L’instance a donc transmis cette pièce à la justice, ce qui a incité le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau, saisi par le collectif de candidats à la présidence, à repousser sa décision à mercredi.

De son côté, le collectif des candidats met en cause l’origine de la fameuse lettre. "Nous doutons de ce courrier sans numéro et sans cachet. Aussi, nous rappelons que quand une affaire est en délibéré, on n’accepte plus aucune pièce", souligne Cheick Oumar Koné à Sport-Ivoire.ci. Les griefs du candidat à la présidence ne s’arrêtent pas là. "Le courrier donne une réponse mais ne clarifie pas la question qui l’amène. La réelle question est de savoir si Sidy Diallo a épuisé ou pas son mandat. Aussi, est-ce que, selon les textes de la FIF, une commission électorale a été mise en place ? C’est quand les élections ? Ce sont là les véritables questions", interpelle-t-il. Autant d’interrogations qui devraient trouver des réponses ce mercredi.

- La lettre de la FIFA :

afrik.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1719872 : 1.64 mb
MEMORY : 1496456 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.