Publicite

Europa Ligue : Quatorze ans après, Marseille tente à nouveau de remporter le trophée

Il y a quatorze ans l’Olympique de Marseille avait caressé l’espoir d’accrocher un second trophée à son palmarès. Hélas, la bande menée par Didier Drogba, physiquement diminué ce jour-là, avait échoué sur la solide formation du FC Valence. Ce soir, les Olympiens auront une nouvelle chance de remporter leur second trophée européen face à un autre club espagnol, l’Atletico Madrid.
Publicite


Le petit poucet devenu grand contre le roc madrilène

L’adage qui dit que l’appétit vient en mangeant pourrait s’appliquer à merveille à l’Olympique de Marseille cette saison. En effet, le club phocéen avait timidement démarré cette compétition. Personne n’avait alors osé parier sur l’OM, même pas ses propres supporters. Mais dès les phases à élimination directe, la puissance de l’Olympique de Marseille est allée crescendo au point que le club se rêve désormais en vainqueur de la Ligue Europa. Sans avoir l’intention de vouloir tempérer l’enthousiasme effréné des Marseillais, peut-on croire que l’OM pourra disposer des Madrilènes ?

Des promesses de duels fratricides

Après avoir battu, parfois in extremis, les Redbull de Leipzig et de Salzbourg en quart de finale et demi-finale, les Olympiens devront affronter, ce soir, l’Atletico de Madrid, un club de la Ligue des Champions. Il faudra donc un peu plus de coffre aux Marseillais ce soir. La Finale démarrera à 18H45 au stade des Lumières de Lyon. L’équipe espagnole est connue pour sa solidité défensive qui rend parfois morose un match alors que l’OM a un jeu explosif. Néanmoins, le club madrilène n’a pas que des certitudes défensives. Il peut également se prévaloir d’une attaque de feu composé de Diégo Costa et surtout d’Antoine Griezmann, actuellement sur les tablettes du FC Barcelone en prévision de la saison prochaine. Ce soir le feu follet des Colchoneros aura, face à lui, des défenseurs marseillais gonflés à bloc comme l’inusable Adil Rami. Ce dernier promet l’enfer au buteur madrilène ce soir au stade des Lumières de Lyon. « Si je peux lui enlever une cheville, je lui enlève une cheville » a-t-il laissé entendre, interrogé sur la finale de ce soir. Quant à Antoine Griezmann, c’est le grand retour à Lyon, une ville où, encore adolescent, l’on lui avait refusé ses rêves de footballeur à cause de sa petite taille.

A la clé, une place pour le Mondial russe

Ce soir, ne se jouera pas que la coupe de l’Europa Ligue. Il se jouera, également, une place pour la coupe du monde 2018 en Russie. Alors que certaines sélections ont déjà établi leurs listes définitives, Didier Deschamps attend ce jeudi pour boucler la sienne. La raison est qu’il espère beaucoup de cette finale où plusieurs candidats potentiels des Bleus seront impliqués. Si Antoine Griezmann est sûr d’être au Mondial, ce n’est pas tout à fait le cas d’Adil Rami qui est quand même avantagé par la blessure de Koscielny à Arsenal. D’autres Bleus tenteront aussi de convaincre définitivement Didier Deschamps. Il s’agit notamment de Florian Thauvin et de Dimitri Payet sur les traces de sa performance à l’Euro 2016.


Paula K. avec Alex Timauh, Correspondant/ Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1711648 : 1.63 mb
MEMORY : 1482504 : 1.41 mb