Publicite

FIF / Organisation d’une AG extraordinaire: Sidy Diallo et des clubs se battent encore

45 clubs issus de la Conférence des présidents de club et de l’Union des présidents de club de football de Côte d’Ivoire ont saisi la Fédération (Fif) pour l’organisation d’une assemblée générale extraordinaire. Une action mal perçue par Sidy Diallo. 

Comme annoncé au terme de leur réunion du mercredi 16 septembre dernier, 45 clubs, membres de la Conférence et de l’Union, ont adressé un courrier à la Fédération ivoirienne de football (Fif) pour l’informer de leur désir d’organiser une assemblée générale extraordinaire. Cette AG extraordinaire, ont-ils signifié dans ledit courrier, transmis à la Fif par un huissier lundi dernier, s’explique par le fait que l’actuel comité exécutif de la fédé est forclos depuis le 30 juin 2015. C’est donc pour mettre fin à la gestion de fait de Sidy Diallo et de son équipe, arrêter une date pour l’élection de la Fif et aussi la mise en place de la commission électorale indépendante qu’ils exigent cette AG extraordinaire. Mais aussitôt les documents en possession des services de Sidy Diallo qu’on assiste à un branle-bas chez certains clubs demandeurs de l’AG extraordinaire. De sources proches de la Maison de verre de Treichville, des responsables des clubs significatifs font déjà remarquer qu’ils n’ont jamais exigé une assemblée générale extraordinaire.

« Des présidents de club que nous avons pris le soin d’appeler ont marqué leur étonnement. Ils ont dit qu’ils étaient pour la plupart à la rencontre du 16 septembre 2015, mais qu’ils ne savaient pas qu’Armand Gohourou, leur porte-parole, allait se servir de la liste de présence pour exiger la tenue d’une assemblée générale extraordinaire. Ils désapprouvent donc cette action des deux structures », indique un membre du comité exécutif de la Fif. Mieux, il révèle que sur les 45 clubs signataires, 29 seraient prêts à faire un démenti ces jours-ci. Une manière pour eux de se désolidariser de leurs pairs de la Conférence et de l’Union. En clair, il ne reste que 16 clubs favorables à une assemblée générale extraordinaire. Interrogé hier sur cette affaire, Armand Gohourou, porte-parole des clubs signataires, n’a pas porté de gants pour asséner ses vérités : « Nous sommes au courant de ce qui se pense.

Les dirigeants de la Fif appellent individuellement des responsables de club pour leur demander de renier leur signature. Ils peuvent avoir deux ou trois clubs seulement, mais la majorité des clubs est avec nous. Qu’ils nous apportent la preuve que seuls 16 clubs sont favorables à l’assemblée générale extraordinaire que nous exigeons ». Pour lui, le comité exécutif de la Fif sortant sait que les clubs sont dans leur droit.

« La correspondance a été transmise à la Fif par les soins d’un huissier. Depuis lundi dernier, ils ont 30 jours pour décider. Passé ce délai, nous pouvons organiser l’AG extraordinaire comme le stipulent nos statuts. Le sachant, ils font des promesses aux dirigeants de club pour casser cette action. Nous sommes sereins », a-t-il conclu. Un autre membre de la Conférence ajoutera que des proches de Sidy Diallo proposeraient 1.000.000 F cfa à des dirigeants de club pour renier leur signature. « Nous n’avons rien proposé. Les dirigeants de club sont des gens responsables. Mais ce qui fait mal dans la démarche de la Conférence et de l’Union, c’est d’avoir convoqué des clubs sur un ordre du jour précis et de profiter de la liste de présence pour mener un combat contre Sidy Diallo.

Au moment où les résolutions étaient lues, de nombreux présidents de club n’étaient pas là », martèle un autre collaborateur de Sidy Diallo. En tout cas, c’est le bras de fer entre 45 clubs et Sidy Diallo. Une bataille pour la tenue d’une assemblée générale extraordinaire qui, si elle était programmée comme le souhaitent les 45 clubs, confirmera la forclusion du mandat du comité exécutif de la Fif.

C’est donc pour éviter de se faire hara-kiri que Sidy Diallo manœuvre pour étouffer cette autre exigence d’un groupe de ses mandats. Surtout qu’il a donné la date du 21 novembre 2015 pour la tenue d’une AG extraordinaire et fixé l’élection à janvier 2016. Des décisions prises après une série de consultations avec les clubs, 50 environ. Dimanche dernier, au terme d’un séminaire, 65 clubs, au dire d’Ervé Siaba et d’Alexis Vagba, ont apporté leur soutien à Sidy Diallo, lui demandant de briguer un second mandat. Un soutien mis à mal par les membres de la Conférence et de l’Union qui poussent les vrais pions. Jusqu’où ira le bras de fer Sidy Diallo-clubs?


Le Sursaut
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1714872 : 1.64 mb
MEMORY : 1492272 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.