Publicite

Football : les Ivoiriens et les Camerounais s’empoignent sur les réseaux sociaux, suite au décalage des différentes CAN

Depuis l’annonce, lundi dernier, par le président de la CAF Ahmad Ahmad, du décalage des dates des CAN en Côte d’Ivoire et au Cameroun, c’est la guerre sur les réseaux sociaux entre les internautes de ces deux pays. Les Ivoiriens et les Camerounais s’empoignent à qui mieux mieux et tout y passe.
Publicite

Le Malgache Ahmad Ahmad, la cause de la querelle

Lundi dernier, suite aux conclusions des travaux de la commission technique de la CAF, cette organisation avait décidé, par la voix de son président Ahmad Ahmad, de décaler toutes les dates des Coupes d’Afrique des Nations (CAN) au Cameroun et en Côte d’Ivoire. La CAN 2019 revenant probablement au Maroc, le Cameroun s’est vu réattribuer la CAN 2021, initialement prévue en Côte d’Ivoire, et la Côte d’Ivoire celle de 2023. Selon M. Ahmad Ahmad cela permettra aux deux pays de mieux se préparer car aucun ne serait dans le temps, conformément au calendrier établi par la Confédération Africaine de Football (CAF).

Les Ivoiriens s’attaquent, avec véhémence, au Cameroun

Les Ivoiriens, tout comme leur Ministre des Sports Danho Paulin qui ne cesse de protester depuis, pensent plutôt qu’ils seront prêts pour 2021. Ils soupçonnent Ahmad Ahmad de chercher à contenter l’Empereur Paul Biya en lui attribuant la CAN de 2021, leur CAN, au prétexte que la Côte d’Ivoire ne serait pas aussi dans le temps.

Fort de ce pressentiment, les internautes ivoiriens, par le biais des forums de discussion notamment, ont décidé de s’attaquer au Cameroun. Traitant son Président Paul Biya d’incapable, de premier ordre, les internautes ivoiriens continuent de défigurer compétemment l’image du Cameroun. Le pays serait un vrai champ de patates : routes impraticables, infrastructures modernes inexistantes, pauvreté extrême etc. Tout ce tableau noir est imputé à l’accaparement des ressources de l’Etat par la seule dynastie Biya. L’argent mis dans les soins de beauté de Chantal Biya, affirme-t-on sur la toile ivoirienne, pourrait construire tous les stades prévus pour la CAN. Les propos sont d’antan virulents qu’on accuse les Camerounais d’être de fins gueulards (Afrique Media), doublés d’incapables notoires.

A l’opposé, la Côte d’Ivoire du Président Ouattara serait à des années lumières du Cameroun des « pygmées ». Ce matraquage en règle sur la toile n’est évidemment pas passé inaperçu par les « Kamer ». 

Les Camerounais réagissent et contre-attaquent

En réponse aux attaques verbales des Ivoiriens, les Camerounais ont également investi les forums et pages des Ivoiriens, comme ces derniers ont fait des leurs, pour apporter la réplique.

Toujours sous fond politique, les internautes du pays de Samuel Eto’o interpellent à leur tour les Ivoiriens, ou plutôt les « Ivoirnuls » comme ils les appellent, sur ce qui les attendrait en 2020. Selon eux la population ivoirienne ferait mieux de s’inquiéter de la nouvelle guerre qui le guette au lieu de critiquer le paisible Cameroun. En des termes également très violents, ces cyberactivistes camerounais s’en sont pris au peuple ivoirien qui serait un béni oui oui.

De plus, il se vanterait, alors qu’il n’est rien. La preuve, relèvent ces « Kamers », tous les stades prévus pour 2021 seraient toujours sur maquette, comme la plupart des projets de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Ainsi, après le clash sur les réseaux sociaux entre Ivoiriens et Gabonais, voici la querelle qui oppose, depuis quelques jours, Ivoiriens et Camerounais, deux peuples jumeaux, selon les observateurs.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
 

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1699680 : 1.62 mb
MEMORY : 1471560 : 1.4 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Akody.com utilise les cookies pour suivre et compter les articles que vous avez lus. Ceci nous permet d'informer nos partenaires qui font la publicité sur notre site. En continuant, vous acceptez les termes d'utilisation de notre site.