Les grands perdants du mercato

Le mercato d'hiver 2018 a refermé ses portes hier dans les principaux championnats européens. Et certains joueurs sont restés à quai...
Alexis Sanchez, Virgil van Dijk, Phiilippe Coutinho, Diego Costa, Diafra Sakho. L’été dernier, tous ces joueurs étaient restés à quai. Six mois plus tard, tous ont pu rejoindre un nouveau club. Ce qui n’est pas le cas d’autres footballeurs qui ont dû se résigner à rester malgré leur envie de s’en aller. Ils sont, pour le moment, les grands perdants du mercato d’hiver 2018. Même si certains marchés restent encore ouverts quelques jours.

Riyad Mahrez (Leicester City) : s’il ne fallait retenir qu’un seul nom, ce serait le sien. Pourtant, un prétendant de taille s’était positionné cet hiver pour lui. Suite à la blessure de Leroy Sané, out six semaines au moins, Manchester City a formulé quatre offres dont une à 74 millions d’euros selon Skysports pour tenter de convaincre les Foxes de lâcher l’ancien joueur du HAC. Mais rien n’y a fait. Comme avec la Roma l’été dernier, Leicester a fixé un prix très élevé (112 millions d’euros) pour décourager les Skyblues, qui ont finalement lâché l’affaire. Un nouvel échec qui toucherait fortement le joueur qui se sent trahi puisque son club lui avait accordé un bon de sortie. L’échec de trop pour Riyad Mahrez ? Possible. Le mal semble plus profond cette fois-ci. D’autant que l’opportunité Manchester City ne se représentera peut-être pas dans six mois. Son entraîneur Claude Puel va devoir le remettre d’aplomb après ce terrible coup de massue. « Nous connaissons la situation et nous pouvons comprendre sa réaction bien sûr. C’est une situation difficile pour Riyad, pour le club. Je pense que c’était dur pour nous. C’était difficile aussi pour Riyad. Nous devons comprendre toutes les parties. Pour moi, pour l’équipe, pour le joueur ».

Javier Pastore (Paris Saint-Germain) : jouer les remplaçants de luxe dans la capitale, El Flaco n’y tenait plus, lui qui espère toujours participer à la Coupe du Monde l’été prochain. Pour mettre toutes les chances de son côté, l’Argentin a envisagé un départ cet hiver. Rapidement, l’Inter Milan a été la piste la plus sérieuse. Un prêt avec option d’achat a même été avancé. Dans l’incertitude, le joueur de 29 ans est finalement resté à Paris où il devra se contenter de jouer les seconds couteaux. Les exigences du PSG ont refroidi les Lombards qui ont abandonné le dossier hier aux alentours de midi. Dans la Gazzetta dello Sport, le directeur sportif milanais, Piero Ausilio, a confié : « Il n’y avait pas de conditions, il n’y en a jamais eu, et il n’y a pas eu de tractation. Je ne doute pas des qualités du joueur, mais selon nos besoins, nous avons formulé une demande de prêt qui ne correspondait pas aux exigences du PSG. Il était clair qu’il n’y avait aucune base pour négocier, et je l’avais dit ces derniers jours ». Pastore restera donc au PSG au moins jusqu’à la fin de la saison.

Nicolas Gaitan (Atlético Madrid) : ce n’est pas un secret, l’Argentin voulait quitter les Colchoneros cet hiver 2018. Son agent José Iribarren nous avait avoué à la mi-décembre : « Oui, il quittera sans doute l’Atlético en janvier. Il a beaucoup d’offres concrètes. Nicolas a été important quand il jouait en Argentine, à Benfica et en sélection nationale. Il ne peut plus évoluer dans ces conditions. S’il ne peut pas enchaîner les matches, ni avoir la confiance du coach... Un joueur veut jouer. On va voir avec l’Atlético quelle solution on va pouvoir trouver ». Retrouver du temps de jeu régulièrement, tel était donc son objectif. Rapidement, plusieurs pistes sont sorties du chapeau. Manchester United, le FC Porto, Swansea ont notamment été associés à lui. Mais à l’heure actuelle, Nico Gaitan, qui ne serait plus un joueur extracommunautaire, appartient toujours à l’Atlético Madrid. D’après AS, le joueur âgé de 29 ans attend un signe du Zénit Saint-Pétersbourg. En Russie, le mercato ferme le 24 février prochain...

Matteo Politano (Sassuolo) : à 24 ans, le milieu offensif comptait franchir un cap dans sa carrière. Courtisé par plusieurs clubs il a finalement donné sa préférence à Naples. Malgré les refus de Sassuolo, les Partenopei ont tout tenté et ont finalement réussi à faire céder leurs homologues hier à une heure de la clôture du marché italien (23 heures). Eurosport explique que le joueur a signé son contrat à 22h47 pendant que Naples a envoyé les documents pour le prêt d’Adam Ounas à Sassuolo à 22h50. Mais le temps que tout ce petit monde signe les papiers et qu’il les renvoie, cela était hors délais. Politano, pour qui le Napoli offrait environ 30 millions d’euros, reste donc dans son club. Idem pour Ounas. Le mercato se joue parfois à rien...

Ibrahim Amadou (LOSC) : le milieu de 24 ans y a longtemps cru. Mais finalement, il est resté dans le nord cet hiver. Pourtant, les Dogues étaient prêts à le laisser filer, notamment par rapport à leurs problèmes avec la DNCG, en cas d’offre satisfaisante. Ces derniers jours, West Ham et Crystal Palace se sont montrés très intéressés et ont formulé des offres de prêt. Les Hammers offraient un prêt payant de 2 M£ (soit, 2,3 M€) jusqu’à la fin de la saison, avec une option d’achat s’élevant à 14 M£ (soit 16 M€). Mais les Lillois bloquaient car ils voulaient une option d’achat obligatoire, histoire de ne pas se faire léser. Hier, c’est Crystal Palace qui s’est montré le plus déterminé en proposant, d’après nos informations, un prêt d’un million de livres (1,1 million d’euros) avec une option d’achat de 15 millions de livres (17 millions d’euros environ). Le joueur s’est même rendu à Londres pour passer sa visite médicale et tenter de boucler son départ. Les Eagles, qui lui proposaient un salaire de 53 000£ par semaine (60 000 euros), n’ont pas réussi à convaincre le LOSC qui attendait un retour de prêt de Xeka pour lâcher Amadou. Un coup dur pour le milieu de terrain qui va terminer la saison dans le nord de la France.

Mapou Yanga-Mbiwa (Olympique Lyonnais) : le défenseur français de 28 ans est encore un joueur de Lyon ce 1er février. Un club où il n’est clairement plus un titulaire cette saison (3 apparitions). Avec l’arrivée d’Oumar Solet, Bruno Genesio a indiqué que la jeune recrue serait le quatrième joueur dans la hiérarchie des centraux rhodaniens derrière Marcelo, Morel et Diakhaby. De quoi compliquer encore plus les affaires de Mapou, dont le professionnalisme et l’attitude sont appréciés chez les Gones. Ainsi, la porte s’est ouverte pour lui. Plusieurs écuries se sont penchées sur son cas comme Sassuolo, Benevento ou encore La Corogne. Mais aucune n’a réussi à boucler son arrivée. Il devrait donc être Lyonnais jusqu’à la fin de la saison. Mais rappelons que le mercato est encore ouvert dans certains pays comme le Portugal.

footmercato.net

Laisser un commentaire

PEAK : 1733312 : 1.65 mb
MEMORY : 1527576 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.