Publicite

Mondial 2018 : Jamais deux sans trois, Le Nigeria battu par la Croatie

Et de trois pour l’Afrique. Après l’Égypte et le Maroc, battus sur le même score et de la même manière, respectivement par l’Uruguay et l'Iran (1-0), c'est au tour du Nigeria de passer à la casserole. Sans jamais avoir été dangereux, les Super Eagles ont été battus par la Croatie qui n'a pas eu besoin de forcer son talent.

Une opposition déjà gagnée sur papier

Ce samedi soir sur le terrain de l’enclave russe en Europe de Kalinegrad, les Croates n’ont pas eu besoin de mettre tout le diesel pour défaire nos amis Naija. Arrivés en fanfare au pays de Vladimir Poutine, les Super Eagles avaient été quand même donnés outsiders dans ce match. Sur le terrain, il n’y avait pas match avec une équipe de Croatie de grande classe, logée à la 20e place mondiale. Quand on a sur le papier les Madrilènes Modric et Kovacic, le Barcelonais Rakitic, le Turinois Mandzukic, le monégasque Subasic ou encore le Milanais Perisic, c’est sûr qu'on est donné favori face à un Nigeria sans noms qui fasse envie ou qui fasse peur au moins. Ce ne sont pas Victor Moses et Alex Iwobi, quasi impuissants, qui diront le contraire.
Publicite

Les Nigérians s’inclinent après avoir miaulé tout le temps

La rencontre entre le Nigeria et la Croatie a commencé sur un faux rythme qui n'a pas vraiment pris fin. Soucieuses de jouer propre, les deux sélections ont fait le petit trot avec, de temps à autres, quelques timides incursions jusqu’au but malheureux, contre son camp, d'Etebo à la 32e minute. Sur une tentative de Rebic qui essaie de trouver la tête d'Andrej Kramaric à la 31e minute, la balle atterrit entre les jambes d'Etebo qui marque contre son camp. Un but à zéro pour les Baltes. Kramaric manquera une occasion à la 39e minute avec une tête qui effleure le poteau.

A la seconde mi-temps les Naija essaient de remettre les pendules à l’heure. Ils se font alors plus insistants mais les Croates, sûrs de leur fait restent sereins. A la 70e minute, ils ont justement l’occasion du break. Sur un corner croate, le défenseur William Ekong ceinture grossièrement Mario Mandzukic qui n’était même pas sur le coup. Sans hésiter une seule seconde, l’arbitre du match, Sandro Ricci, indique le point de penalty. Le vainqueur de la Ligue des champions, Luca Modric réalise le contre pied parfait sur Francis Uzoho : 2-0 ! A la dernière minute, c’est le classique des Africains dans ce mondial, le Nigeria a failli encaisser un 3e but mais le Madrilène Mateo Kovacic manque son face à face contre Francis Uzoho à la 90e minute.

Il faut noter que chaque équipe n'a cadré que deux fois durant tout le match. Le premier tir cadré est intervenu à la 56e minute grâce à l’attaquant nigérian Ighalo. Un premier tir cadré d’un match de mondial n’était jamais arrivé aussi tardivement depuis 1966.

Le Nigeria se complique la tâche

Avec cette défaite, les Super Eagles n'ont plus une bonne visibilité sur le terrain. Sur le papier, la Croatie était leur adversaire direct pour la qualification en huitième de finale compte tenu du rang de la poule D de l’Argentine. Le jeudi, nos Naijas pourront encore rêver d'une qualification au tour prochain s’ils prennent les trois points face aux Islandais. Mais, au regard de l’excellente résistance des Islandais face à l'Albiceleste (1-1), c'est sûr que le Nigeria risque de vite réserver les billets retour pour le pays.

Paua K. avec Alex Dimeco, Correspondant /Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1718608 : 1.64 mb
MEMORY : 1481152 : 1.41 mb