Mondiaux de Londres : dernière journée faste pour le continent africain

La dernière journée des 16es Championnats du monde d’athlétisme disputée dimanche à Londres (Grande-Bretagne) a été faste avec pas moins de trois titres remportés.

La grandissime favorite à l'or sur 800m, Caster Semenya, n'a pas déçu les attentes. En 1mn 55sec 16, la Sud-Africaine a dominé la Burundaise Francine Niyonsaba (1mn 55sec 92), en argent, et l'Américaine Ajee Wilson (1mn 56sec 65), en bronze.

Invaincue depuis deux ans sur la distance, Semenya décroche son troisième titre mondial après ceux de 2009 et 2011.

Au 1500m hommes, le titre mondial a été remporté par le Kenyan Elijah Manangoi avec un chrono de 3mn 33sec 61, devançant son compatriote Timothy Cheruiyot (3mn 33sec 99) et le Norvégien Filip Ingegrigtsen (3mn 34sec 53).

Manangoi succède au palmarès à son compatriote Asbel Kiprop, arrivé neuvième. Pour la quatrième fois de suite, le 1500 m des Mondiaux est remporté par un Kenyan.

Le 5000m dames est également tombé dans l’escarcelle du Kenya avec le sacre de Hellen Obiri dont c’est le premier titre de championne du monde.

Obiri a franchi la première la ligne d’arrivée en 14mn 34sec 86, devant l’Ethiopienne Almaz Ayana, déjà sacrée sur 10 000m.

La Néerlandaise Sifan Hassan (14mn 35sec 04) prend le bronze, comme à Pékin il y a deux ans.


BD/cat/APA

Laisser un commentaire

PEAK : 1714984 : 1.64 mb
MEMORY : 1510776 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.