Sport : FIF, le ministre Danho Paulin approuve le comité de normalisation de la FIFA

Le ministre des Sports Danho Paulin a profité, ce jeudi 7 janvier 2021, des vœux du Nouvel An aux sportifs pour faire savoir sa position sur la désignation par la FIFA du comité de normalisation pour la FIF. Le ministre des Sports Danho Paulin est d’accord pour la mise sous « normalisation » de la faitière ivoirienne du football (la FIF), dans la crise créée par le processus de l’élection du Président. Ainsi, afin de permettre au football ivoirien de se relever, le premier responsable des sports souhaite que cette normalisation soit “éphémère, profitable et efficace pour un retour rapide à la normalité”.   

« Bientôt 6 mois, la FIF est en crise. La situation est regrettable, elle est pénalisable pour tous. Quand il n’y a pas de fissure dans un mur, le cafard ne peut pas entrer dans la maison. Ce sont donc nos turpitudes, nos jalousies, nos intrigues, nos méchancetés, ce sont donc nos mésententes qui sont le fruit de ce que nous récoltons aujourd’hui, et des blocages que nous avons vécus. Nous savons tous que nous ne sommes pas seuls dans le monde, nous ne sommes pas seuls dans un village. La FIF appartient à une organisation internationale, est affilié à la CAF, est affilié à la FIFA. Cette faitière internationale a droit à un regard sur la gouvernance de notre activité. Et voilà que ce qui devait arriver par nos turpitudes est arrivé.

La FIFA a décidé de mettre notre fédération sous normalisation… la première chose, c’est qu’il y a une réaction du comité exécutif de la FIF qui a pris une tournure judiciaire. Il y a eu la saisine du TAS parce qu’ils ont estimé que cette décision n’est pas pertinente. Ils avaient des arguments. Ils les ont donc fait valoir comme le veut la règlementation auprès du TAS… on a compris que la mesure est exécutoire et même qu’elle est en cours d’exécution… dans les prochaines heures, la FIFA va mettre en place deux choses.

La première chose qui est immédiate, c’est une administration provisoire et ensuite mettre en place un comité de gestion de la normalisation, dans un délai encadré d’un an, jusqu’au 31 décembre 2021. Moi, en regardant ces conséquences, et en charge du département des sports, il m’est avéré nécessaire de bien percevoir quelles sont les conséquences.

La première conséquence, c’est qu’il n’existe plus de comité exécutif au niveau de la Fédération ivoirienne de football, mais l’appareil continue de fonctionner. Nous avons compris aussi que l’administration provisoire a commencé à se mettre en place, et dans les prochaines heures, elle va devenir opérationnelle.

La FIFA a commencé à s’installer et s’installera dans quelques heures d’ici la semaine prochaine pour prendre la gestion au quotidien de la maison selon les statuts de la FIF. Ils viennent avec ce qu’on appelle les moyens opérationnels. Ils vont payer des gens qui vont travailler pour la gouvernance du football pendant un an.

Notre premier vœu, c’est que cette normalisation soit éphémère qu’elle soit profitable à notre pays, à la FIF et surtout qu’elle soit efficace pour un retour rapide à la normalité. La normalisation est déjà là, elle a même commencé. Les comptes de la FIF ne peuvent plus être mouvementés. Tout mouvement serait considéré comme une prise illégale de moyen… c’est souvent, c’est dans la douleur qu’on a de beaux enfants », a-t-il déclaré.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1696856 : 1.62 mb
MEMORY : 1477728 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.