Sport : Voici pourquoi le stade de Yakro n’a pas été approuvé par la CAF, "ce n’est pas le lieu de s’alarmer" (Dao Mariam Gabala)

Après une mission d’inspection effectuée sur le nouveau stade de Yamoussoukro il y a quelques jours, la Confédération africaine de football, a décidé de ne pas homologuer ce stade. Les matches des journées 3 et 4 comptants donc pour les éliminatoires de la Coupe du monde, Qatar 2022, ne pourront pas se jouer en Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens ont jusqu’au 22 septembre pour désigner un autre stade où ils pourront accueillir l’équipe du Malawi, prochain adversaire des Éléphants de Côte d’Ivoire, en octobre prochain.   

Au nombre des défaillances constatées, la CAF pointe entre autres, l’insuffisance de l’éclairage dans le stade, l’absence de bancs de touche modernes, pas de tableau d’affichage, problème d’eau, insuffisances d’équipements et de matériels médicaux (pour l’infirmerie), tout en notant des travaux en cours dans la zone extérieure du stade avec présence d’engins lourds, etc. C’est ce que révèle en tout cas le compte rendu de l’équipe d’experts de la plus haute instance dirigeante du football sur le continent, à l’issue de sa visite d’inspection le 17 septembre à Yamoussoukro.

Une liste de recommandations, longue comme le bras, a donc été adressée à la Côte d’Ivoire afin de prendre en compte les exigences de la CAF, en attendant sa prochaine inspection. 

« Une fois de plus, nous soulignons que la qualité des stades est fondamentale pour le développement et le progrès du football africain, ce pour quoi le respect de la réglementation et de ses exigences sera strictement suivi par la CAF », précise l’instance dirigeante du football africain. 

Elle encourage toutefois la Côte d’Ivoire à "poursuivre le programme de rénovation et l’acquisition de tous les équipements du stade conformément aux remarques de la CAF".

Réaction de Dao Mariam Gabala

Invitée à l’émission La Grande Team diffusée sur la troisième chaine nationale (La 3), la présidente du comité de normalisation de la FIF, Dao Mariam Gabala, a fait une analyse de la décision de la CAF. Pour la présidente du comité de normalisation de la FIF, Dao Mariam Gabala, ce n’est pas le lieu de s’alarmer.

« Quand on lit bien leur courrier, c’est "nous vous encourageons, vous avez travaillé, mais finalisez le stade de Yamoussoukro avant de pouvoir l’utiliser" je pense que c’est ça, c’est la lecture que je fais de ce qu’ils ont dit.   Vous savez, ils ont des critères très précis, ils nous ont envoyé leurs critères, c’est à peu près 7 feuillets de critères » a soutenu Dao Gabala avant d’ajouter.

« Je vous donne un exemple de quelque chose qui n’a pas fonctionné, ils disent que la salle de presse est en face des vestiaires alors que les vestiaires doivent être isolés, il y a d’autres questions qui ont été soulevées par rapport à l’éclairage… Ce que je note, "c’est finaliser Yamoussoukro et nous reviendrons pour faire une visite d’inspection avant de l’homologuer" ils n’ont fait aucune remarque sur le gazon qui est très beau, ils n’ont pas fait de remarque sur l’intérieur des vestiaires. Je pense que les vestiaires sont plus beaux que ceux d’Ebimpé. Mais en termes de sécurité, ils ont révélé beaucoup d’éléments de sécurité qui n’interviennent pas ».

Par ailleurs, Dao Mariam Gabala a apporté des précisions sur le prochain match des Éléphants de Côte d’Ivoire contre l’équipe du Malawi comptant la 3e journée des éliminatoires du Mondial 2022.

« Aujourd’hui, on est dans deux schémas, soit au Ghana soit au Sénégal, et nous devons donner une réponse le 22 septembre, donc demain (mardi) le coach ira au Sénégal, et le manager au Ghana pour faire des vérifications avant de prendre une décision », a-t-elle indiqué.







Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1731600 : 1.65 mb
MEMORY : 1520864 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.