2017 a été l’année la plus sûre pour le transport aérien

L’année 2017 a sans aucun doute été l'année la plus sûre pour le transport aérien. Aucun avion de plus de vingt sièges ne s'est écrasé et il n’y a eu que 44 morts dans les dix accidents recensés : du jamais vu dans l'histoire de l'aviation.

L'année 2017 a été la plus sûre pour le transport aérien mondial depuis 1946 et l'établissement de statistiques sur les accidents d'avion, ont indiqué deux agences spécialisées dans ce type de catastrophes, l'Aviation Safety Network (ASN) et l'agence néerlandaise To70, dans leurs rapports publiés lundi 1er janvier 2018.

Avec un total de dix accidents impliquant des avions de transport de passagers civils, qui ont fait 44 morts, 2017 « est l'année la plus sûre de tous les temps, tant par le nombre d'accidents qu'en termes de victimes », indique l’ASN, rappelant qu'en 2016, il y avait eu un total de 16 accidents pour 303 victimes. Les statistiques de l'ASN ne concernent toutefois que les appareils commerciaux civils de transport de passagers et de fret homologués pour transporter au moins 14 passagers ou plus.

Le moyen de transport le plus sûr

L'avion reste donc le moyen de transport le plus sûr : alors que le trafic aérien a grimpé de 3 % en 2017 par rapport à 2016, la probabilité de mourir dans un accident d'un avion commercial est désormais d'« une chance sur seize millions », selon Adrian Young, chercheur de l'agence néerlandaise To70, spécialisée dans l'aviation, qui a publié une autre étude concentrée sur les appareils de plus de 5,7 tonnes transportant des passagers.

Le rapport de l'agence To70, présente en Europe, en Australie, en Asie et en Amérique latine, a toutefois souligné que malgré les « bonnes nouvelles », le taux d'accidents mortels extrêmement bas de cette année doit être considéré comme un « coup de chance ».

« Statistiquement, sur plus de trente millions de vols, il y a peu de différence entre deux ou dix accidents », a souligné Adrian Young, pour qui les nombreux appareils électroniques dans les valises des voyageurs sont source d'inquiétude à cause du risque d'inflammation ou d'explosion des batteries lithium-ion.

AFP

Laisser un commentaire

PEAK : 1819280 : 1.74 mb
MEMORY : 1581248 : 1.51 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.