Attentat de Londres : un troisième Français parmi les tués

Emmanuel Macron a annoncé un troisième décès français parmi les personnes tuées dans l'attentat de Londres. L'attaque a fait huit morts, originaires de différents pays, et 48 blessés, dont 15 étaient toujours dans un état critique mardi.
Un troisième Français, jusque-là porté disparu, a été identifié parmi les personnes tuées dans l'attentat de Londres, a annoncé mercredi 7 mai le chef de l'État Emmanuel Macron.

"Nous avons eu confirmation ce matin du nouveau bilan. Il y a en effet trois décès et huit blessés du côté français. C'est un lourd tribut que nous payons dans ces attentats", a déclaré le président français depuis le perron de l'Élysée. Un corps a été repêché mardi dans la Tamise par la police britannique, qui était à la recherche d'un disparu français, Xavier Thomas, 45 ans. Emmanuel Macron n'a toutefois pas confirmé formellement qu'il s'agissait du troisième Français décédé.

Plus tôt dans la journée, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait confirmé qu'un deuxième Français, précédemment porté disparu, avait été identifié parmi les victimes. Selon les médias, il s'agirait de Sébastien Belanger, âgé de 36 ans et chef cuisinier au Coq d'argent, un restaurant du quartier de la City à Londres. Le Quai d'Orsay se refusait mercredi à confirmer son identité.

La première victime identifiée, Alexandre Pigeard, âgé de 26 ans, était serveur à Londres où il vivait depuis neuf mois. Il a été poignardé par un des assaillants alors qu'il travaillait en terrasse, selon son père. Le jeune homme, "passionné de musique électronique" était à Londres pour perfectionner son anglais. Il faisait partie d'un collectif de DJs basé à Caen.

L'attaque de samedi soir a fait 8 morts et 48 blessés, dont 15 étaient toujours dans un état critique mardi. Trois assaillants à bord d'une camionnette ont foncé sur la foule sur le London Bridge puis poignardé plusieurs personnes à Borough Market, avant d'être abattus par la police.

Les personnes décédées sont originaires de différents pays. Voici ce que l'on sait de celles qui ont été identifiées.

Kirsty Boden, une infirmière australienne de 28 ans employée dans un hôpital londonien, a été tuée alors qu'elle se précipitait pour venir en aide aux personnes renversées par la camionnette des assaillants sur le London Bridge, selon la famille qui a diffusé un court message. "Extravertie, gentille et généreuse", elle adorait son métier, expliquent ses proches. "Nous sommes tellement fiers de la réaction courageuse de Kirsty". Son employeur, Guy's Hospital, a salué "une infirmière extraordinaire".

James McMullan, 32 ans, qui était au pub Barrowboy and Banker, à l'extrémité du London Bridge, a été identifié grâce à une carte de crédit retrouvée sur son cadavre, a déclaré sa sœur Melissa. Porté disparu après l'attaque, il était recherché par ses amis, qui ont lancé un appel à témoin sur les réseaux sociaux.

Christine Archibald, une Canadienne de 30 ans, est morte dans les bras de son fiancé Tyler Ferguson, après avoir été percutée par la camionnette des agresseurs. "Mon petit frère a perdu l'amour de sa vie sur le London Bridge", a écrit Cassie Ferguson Rowe sur Facebook. "Elle n'aurait pas compris la cruauté sans nom qui a causé sa mort", a ajouté la famille dans un communiqué.

D’autres personnes sont pour l’heure portées disparues.

Ignacio Echeverria, un juriste espagnol de 39 ans, spécialiste de la lutte contre le blanchiment chez HSBC à Londres, a selon ses amis cherché à défendre avec son skateboard une femme attaquée par les assaillants à Borough Market.

Sara Zelenak, 21 ans, une Australienne de Brisbane, est également recherchée par ses proches.

Avec AFP

Laisser un commentaire

PEAK : 1827600 : 1.74 mb
MEMORY : 1593776 : 1.52 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.