Publicite

Burkina Faso : Marche silencieuse à Ouagadougou pour dire non au terrorisme

Des centaines de personnes ont marché silencieusement samedi à Ouagadougou, suite à l’attaque terroriste perpétrée dans la nuit du 13 au 14 août dernier sur le café restaurant Aziz Istanbul (en plein cœur de la capitale burkinabè) faisant 18 morts.

Publicite


Selon les organisateurs, il s’agit d’une activité patriotique pour «dire non au terrorisme, témoigner la compassion aux familles éplorées, souhaiter un prompt rétablissement aux blessés et saluer la bravoure des Forces des défenses et de sécurité (FSD) du Burkina Faso».

C’est aussi l’occasion, précise-t-on, de «magnifier le dévouement et l’abnégation des personnels hospitaliers qui se sont mobilisés, depuis les attentats terroristes, pour sauver des vies et réaffirmer l’amour du peuple pour sa patrie».

Responsables syndicaux, d’Organisations de la société civile (OSC), de communautés religieuses et de partis politiques, parents de victimes, etc. ont participé à la manifestation.

Certains des marcheurs ont arboré des tee-shirts et exhibé des pancartes et/ou les banderoles contenant des messages de rejet du terrorisme et de la violence.

La marche silencieuse a débuté au Rond-point des Nations unies, au Nord de l’Avenue Kwamé N’Krumah, pour s’achever au restaurant café Aziz Istanbul, lieu de l’attaque terroriste du 13 juin, situé vers le côté Sud de la même avenue, en plein cœur de Ouagadougou.

Cette marche ‘’blanche et silencieuse’’, ainsi que le cérémonial sur le lieu du drame, a duré en gros une heure et a mobilisé des centaines de personnes.

A la devanture de Istanbul, le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Roland Béouindé, a déclaré : «le Burkina est meurtri, les Burkinabè sont blessés dans leur chair et dans leur âme, mais le pays est débout». 

A l’entendre, les Burkinabè ne vont jamais se mettre à genou devant «la sauvagerie et la barbarie aveugles alimentées par ceux qui ont perdu foi en Dieu et à leur propre humanité».

Ensuite, les représentants de la chefferie coutumière, de la communauté protestante, de la communauté catholique et de la communauté musulmane se sont succédés au parloir.

Ils ont tous condamné «l’acte ignoble et barbare» avant de prier pour les auteurs des attaques terroristes afin que, comme la relevé le représentant des protestants, «Dieu puissent les ramener sur le droit chemin».

L’attaque terroriste perpétrée dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 août a occasionné la mort de 18 personnes de plusieurs nationalités et fait de nombreux blessés.

Pour l’instant l’attaque n’a pas été revendiquée.


ALK/od/APA

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1738960 : 1.66 mb
MEMORY : 1497224 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.