Publicite

Burkina : Roch Kaboré prend la tête d'un G5 Sahel en pleine attaque terroriste

La présidence tournante du G5 Sahel a échu à Roch Kaboré, ce mardi 5 février, après une passation de charge avec son homologue nigérien Mahammadu Issoufou. Le président burkinabè entend donc œuvrer à impulser l'action de cette force conjointe dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.
Publicite

Roch Kaboré veut placer le G5 Sahel sous contrôle onusien

Les attaques terroristes ne se comptent plus au pays des hommes intègres et dans la zone sahélienne. La province du Soum est le théâtre de fréquentes incursions des terroristes qui n'épargnent ni populations civiles, ni forces de défense et de sécurité. C'est donc dans ce contexte sécuritaire très particulier pour le Faso que le Président Roch Kaboré prend la tête du G5 Sahel. C'était à l'occasion de la cinquième conférence de cette force tenue, ce mardi, à Ouagadouugou, la capitale burkinabè.

Et comme un acte de défiance, les terroristes ont perpétré, le même jour, une attaque contre des gendarmes à Oursi, dans le nord du Burkina, tuant 5 d'entre eux. La riposte ne s'est pas fait attendre, car les forces régulières annoncent avoir neutralisé une vingtaine d'assaillants.

Cependant, il est à noter que par manque de financement conséquent, le G5 Sahel semble totalement inopérant face à cette recrudescence de violences. Voilà pourquoi Roch Marc Christian Kaboré plaide pour que cette force conjointe bénéficie de l'assistance des Nations unies.

« Dans le contexte sécuritaire de plus en plus préoccupant qui est le nôtre, nous devons continuer le plaidoyer en vue de l'attribution à la force conjointe d'un mandat onusien plus robuste sous le chapitre 7 de la Charte de l'Organisation des Nations unies », a déclaré le successeur de l'ancien président déchu Blaise Compaoré, avant d'ajouter : « Je voudrais rappeler l'urgence de la mise en œuvre de notre programme d'investissements prioritaire de la feuille de route pour le développement durable des pays du G5 Sahel. »

Le président du Faso a bénéficié du soutien de Maman Sambo Sidikou, secrétaire permanent du G5 Sahel, et d'autres organisations internationale dans son plaidoyer en faveur de cette force conjointe qui cherche encore ses marques.

Notons que le G5 Sahel est composé d'armées du Mali, du Niger, du Burkina Faso, de la Mauritanie et du Tchad.


Afriquesur7

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1708888 : 1.63 mb
MEMORY : 1476200 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.