Publicite

France : vers la fin du démantèlement de la "Jungle" de Calais

PARIS, 27 octobre (Xinhua) -- Dans le nord de la France, le démantèlement du camp de migrants de la "Jungle" de Calais, qui a débuté lundi, touche à sa fin. Mercredi, 1.348 personnes ont été "mises à l'abri", portant ainsi le nombre de migrants évacués depuis lundi à 5.596, selon un communiqué publié mercredi soir par les ministères français de l'Intérieur et du Logement.


Parmi les migrants évacués mercredi, "1215 majeurs ont quitté le campement de la Lande à Calais (la "Jungle", ndlr) à bord de 32 bus pour rejoindre des Centres d'accueil et d'orientation (CAO), et 133 mineurs ont été orientés vers le centre d'accueil provisoire (CAP) ou orientés vers un CAO", précise le communiqué.

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et la ministre du Logement Emanuelle Cosse indiquent que 234 mineurs au total ont été orientés vers le Royaume-Uni depuis le lundi 17 octobre, et que les travaux de déblaiement de la Lande se sont intensifiés mercredi et se poursuivront dans les prochains jours.

Cependant, selon plusieurs associations engagées dans l'opération humanitaire à Calais, plus d'un millier de migrants se trouvent encore dans la "Jungle".

"Actuellement, il y a encore plus de 1.000 personnes qui se trouvent à Calais. Il y a eu la distribution de repas à 1385 personnes, donc il y a encore des migrants et il y en aura toujours, car beaucoup d'entre eux veulent rejoindre leur famille en Angleterre", a déclaré mercredi soir sur BFMTV, Mariam Guerey du Secours catholique.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un incendie s'est propagé dans le campement et a ravagé les tentes et les cabanes provisoires installées par les migrants. Ces derniers seraient à l'origine de cet incendie, selon les autorités locales.

"Ce n'est pas une surprise, nous avons déjà eu des incendies depuis deux semaines. On peut le regretter, mais cela fait partie des traditions des migrants de détruire leur habitat avant de partir. Cela veut aussi dire qu'ils ont compris que le temps de Calais, c'était fini", a justifié sur BFMTV la préfète de Calais, Fabienne Buccio.

Le campement est apparu il y 18 mois et son démantèlement complet et définitif avait été annoncé par François Hollande lors de sa venue à Calais en septembre dernier. Entre 6.000 et 8.000 migrants présents sur le site devraient être acheminés par bus vers les 280 centres d'accueil et d'orientation répartis en France métropolitaine (hors Corse).

Xinhua
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1726768 : 1.65 mb
MEMORY : 1502264 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.