L'éducation de la jeunesse: Un rempart contre le terrorisme

Si la jeunesse est encadrée, elle ne s’engagerait pas dans de telles entreprises criminelles.
L’intervention du Président malien, Boubakar Kéïta, a créé l’émotion dans la salle de conférences. D’une voix sobre et calme, il est revenu sur l’attentat meurtrier des groupes djihadistes qui ont endeuillé son pays et le Burkina Faso. Mais, il a tenu à être à Dakar, parce que « ce qui est en jeu à cette Conférence, c’est la survie de l’humanité », a-t-il expliqué.

Il sait que si la jeunesse est encadrée, elle ne s’engagerait pas dans de telles entreprises criminelles. Pour lui donc et pour son homologue, Roch Marc Kaboré du Burkina faso qui a pris la parole après lui, l’éducation est la réponse au terrorisme et autres actes connexes.

Avant les deux présidents voisins, le Chef de l’état français a insisté là-dessus. « Le risque de l’obscurantisme, le fondamentalisme religieux » et autres vilains sentiments ont pour réponse l’éducation .


Alakani. Hala/Fratmat.info

Laisser un commentaire

PEAK : 1691992 : 1.61 mb
MEMORY : 1488360 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.