Le Sénat américain confirme l'ultra-conservateur Jeff Sessions au poste de ministre de la Justice

Malgré une vive résistance des élus démocrates, le Sénat américain a confirmé mercredi le sénateur ultra-conservateur républicain Jeff Sessions à la tête du département de la Justice de l'administration Trump.
Le sénateur ultra-conservateur de l'Alabama Jeff Sessions a été confirmé, mercredi 8 février, par le Sénat américain au poste de ministre de la Justice (Attorney general) de Donald Trump.

Les sénateurs ont approuvé par 52 voix contre 47 la nomination de cet ancien procureur à l’un des postes clés de l’administration Trump, la quasi-totalité du groupe démocrate s'y opposant. Ce dernier a notamment dénoncé son bilan en matière de droits civiques et ses prises de position sur les questions raciales, l'immigration et la réforme de la justice pénale.

Mardi, la sénatrice Elizabeth Warren, figure de l'aile gauche du parti démocrate, a été sanctionnée et forcée à se taire alors qu'elle lisait devant le Sénat une lettre écrite en 1986 par la veuve de Martin Luther King plaidant contre la désignation de Jeff Sessions à un poste de juge fédéral. Cette nomination avait à l'époque été finalement rejetée par le Sénat.

Une grande influence à la Maison Blanche

Jeff Sessions, 70 ans, fut le premier sénateur à se rallier à la candidature de Donald Trump pendant les primaires républicaines. La défense des droits civiques, et notamment le droit de vote des Noirs, a été au cœur du débat autour de Jeff Sessions, rattrapé par de vieux propos considérés comme racistes par ses détracteurs.

Au poste d'Attorney general, Jeff Sessions supervisera le FBI, les 93 procureurs fédéraux, ainsi que le Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF), l'administration pénitentiaire, le Marshals Service (USMS), spécialisé dans la recherche des fugitifs, et l'agence de lutte antidrogue (DEA).

Il disposera aussi d'une grande influence au sein de la Maison Blanche. En effet, l'un de ses fidèles et ancien porte-parole, Stephen Miller, est l'un des plus proches conseillers de Donald Trump.

Au Sénat, où il siégeait depuis 1997, Jeff Sessions était réputé pour ses positions très dures contre l'immigration, un des chevaux de bataille de la nouvelle administration, et dont on dit qu'il a largement inspiré la politique en la matière, mais aussi contre les droits des homosexuels et le droit à l'avortement.

Avec AFP et Reuters

Laisser un commentaire

PEAK : 1716472 : 1.64 mb
MEMORY : 1506184 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.