Publicite

Vatican : Les évêques chiliens remettent leur démission au pape

Un important scandale de pédophilie secoue l’Eglise catholique depuis un bon moment maintenant. Après plusieurs années d’un silence coupable de la part du clergé, les langues se sont déliées peu à peu. Comme une boîte de Pandore qu’on ouvre, les dénonciations se font en cascade aussi bien en Europe qu’ailleurs dans le monde comme au Chili en Amérique du sud.

Trente-quatre évêques Chiliens remettent leur démission

Ce vendredi, trente-quatre évêques venus de Chili ont remis leur démission au pape François. Cette décision a été prise à l’issue de quatre jours de conciliabules entre cette délégation de l’Eglise chilienne et le patron du Vatican. Le mardi déjà, les évêques avaient remis au pape un rapport accablant sur les prêtres chiliens dans lequel ils reconnaissaient leur part de responsabilité. Ils avouent avoir fait preuve de négligence quant à leur devoir de protection vis-à-vis des enfants de leur paroisse. « Nous avons remis nos postes entre les mains du Saint-Père afin qu’il décide librement pour chacun d’entre nous », avait déclaré le porte-parole de l’Eglise chilienne. Toutefois il précise que « Tant que le pape n’a pas pris sa décision, chaque membre de la conférence épiscopale du Chili poursuit son travail pastoral ».
Publicite

Ils implorent la grâce de Dieu et des victimes

Au terme d’un séjour de quatre jours au Vatican, les évêques chiliens ont officiellement reconnu leur faute ou plus justement la faute de leurs pairs.  Dans un élan ultime de contrition, le porte-parole de l’épiscopat de la République de Chili déclare : « Nous voulons demander pardon pour la douleur causée aux victimes, au pape, au peuple de Dieu et à notre pays pour les graves erreurs et omissions que nous avons commises ». Dans le même temps, les évêques remercient les victimes pour leur sens de la retenue et du pardon malgré les peines physiques et psychologiques subies par elles.

Le Chili au cœur de la pédophile dans l’Eglise

Cette semaine, à l’initiative du Président Sebastian Pinera, le Parlement chilien a adopté un nouveau projet de loi portant sur l’imprescriptibilité des délits sexuels commis sur les enfants. Ces dernières années, en effet, plus de 80 membres de l’Eglise catholique chilienne ont été impliqués dans une vague de sévices sexuels sur les paroissiens et les enfants de chœur. Le pape avait d’ailleurs provoqué un tollé lorsqu’il a pris la défense d’un ecclésiaste chilien du nom de Juan Barros. Face à la multiplication des scandales sexuels qui éclaboussent l’Eglise catholique aujourd’hui, plusieurs personnes sont de plus en plus convaincues qu’il faut autoriser le mariage des membres du clergé. 

Paula K. avec Alex Timauh, Correspondant / Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1708112 : 1.63 mb
MEMORY : 1478256 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.